SINT MAARTEN

Le projet de budget 2018 retoqué par le Comité de Surveillance Financière des Pays Bas

09 March 2018

Le projet de budget 2018 de Sint Maarten a été jugé non conforme aux recommandations de la loi au regard de la surveillance financière et n’a donc pu obtenir d’avis favorable du Comité de Surveillance Financière (CFT).

Avec un déficit de 257.7 millions de NAf (environ 145 millions de dollars) le budget prévisionnel 2018 n’a pas reçu l’approbation du conseil des ministres néerlandais. Un déficit dû en partie à 61 millions de NAf (34 millions de dollars) de dépenses supplémentaires après le passage de l’ouragan Irma et à un manque à gagner de 217,7 millions de NAf (122 millions de dollars). Au total, le budget prévisionnel présente des recettes pour 266.88 millions NAf (150 M$) et des dépenses pour 521.7 millions de NAf (292M$)
Le président du CFT a par ailleurs souligné « le manque de visibilité des dépenses depuis fin 2016, la faiblesse de la gestion financière et l’absence de comptes annuels ». De même, il est pointé du doigt l’insuffisance des recettes fiscales, la forte augmentation des dépenses et le défaut de planification pluriannuelle, comme l’exige la loi. Le budget prévisionnel 2018 est présenté en déséquilibre et sans préconisations de rétablissement.
Le CFT indique également que la mesure visant à porter l’âge de la retraite à 65 ans n’est toujours pas mise en place.
Reconnaissant toutefois qu’inscrire un budget en équilibre après la catastrophe Irma n’est pas une tâche aisée, le CFT a demandé au gouvernement de Sint Maarten de fournir un budget sur des bases mensuelles. L’organisme de sécurité financière relève néanmoins que l’administration et la gestion financière fonctionnaient déjà en inadéquation avec la loi, avant Irma. Et malgré les avertissements antérieurs du bureau comptable du gouvernement, de la Chambre générale des comptes de Sint Maarten et du CFT, le gouvernement de Sint Maarten n'a pas été en mesure de procéder aux améliorations nécessaires.
Une nouvelle détérioration de la situation financière de Saint Maarten qui impose de demander une assistance technique et un renforcement des capacités de l’administration et de la gestion financière.
(Source The Daily Herald)

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.