SINT MAARTEN

Administration de l’aéroport international Juliana : la saga des départs de la direction n’en finit pas

Administration de l’aéroport international Juliana : la saga des départs de la direction n’en finit pas

18 May 2021
Nos confrères du Daily Herald relevaient dans leurs colonnes de vendredi dernier la suspension votée par le Conseil des ministres de Dexter Doncher, directeur général de la société holding de l’aéroport International Princess Juliana, PJIAH.
 
Après l’éviction du PDG de la holding en janvier dernier, Brian Mingo, et de la tentative de remplacement de trois membres de son conseil de surveillance, c’est au tour du directeur général, Dexter Doncher, d’être suspendu. Des décisions jugées douteuses, notamment concernant Brian Mingo et le tribunal a jugé mercredi de la semaine dernière que son licenciement n’aurait pas suivi la procédure réglementaire et a demandé à la holding de le réintégrer sur le champ.
Des manœuvres et retournements de situation qui soulèveraient les inquiétudes des partenaires extérieurs à PJIA, dans le cadre de la reconstruction de l’aérogare.
Le 6 mai dernier, le Royal Schiphol Group a adressé un courrier à la première ministre Silveria Jacobs et à son ministre des finances Ardwell Irion, les sommant de rétablir « une bonne gouvernance de la société de PJIA avant le 26 mai prochain », sous peine de se voir privés de son soutien. Et si le groupe Shipol retire son soutien, c’est également le financement de l’aéroport administré par la Banque Mondiale qui pourrait être remis en cause. La première ministre Jacobs conçoit qu’il serait difficile de trouver une autre source de financement, ce qui entraînerait également des retards dans la reconstruction du terminal de l’aéroport.
Le secrétaire d'État néerlandais à l'Intérieur et aux Relations avec le Royaume, Raymond Knops, a déclaré mercredi soir dernier qu'il avait mis en attente le paiement de NAf. 39 millions, exigeant que le gouvernement de Saint-Martin, en tant qu’actionnaire de l’aéroport, résolve la situation de la gouvernance de l’aéroport. En visite à Sint Maarten en ce début de semaine, il souhaite vivement que le gouvernement de de Sint Maarten soit en mesure de lui présenter une «solution satisfaisante», afin qu’il débloque les financements prévus.
Pour mémoire, lors du départ du PDG Brian Mingo en janvier dernier, la Banque Mondiale avait déjà alerté le gouvernement de Sint Maarten d’une menace qui pourrait peser sur le financement de la reconstruction de l’aérogare, si la présence continue d’une direction et d’un personnel adéquats et qualifiés n’était pas mise en œuvre.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.