POLITICS

Le Président Macron évoque la possible réintégration des personnels soignants suspendus

Le Président Macron évoque la possible réintégration des personnels soignants suspendus

10 June 2022
Effet d’annonce en période de campagne des législatives ou réelle volonté ? Le président Macron a toutefois annoncé en fin de semaine dernière, face à la presse quotidienne régionale, la possibilité de réintégrer le personnel soignant suspendu, quand les autorités sanitaires donneront leur feu vert.
En fin de semaine dernière, à quelques jours des élections législatives, le président Emmanuel Macron a accordé un entretien à la presse quotidienne régionale, parmi laquelle la presse des Outre-mer, au cours duquel il a abordé plusieurs dossiers d’actualité, dont le très attendu sujet concernant les personnels soignants suspendus. Comme déjà susurré en période de campagne présidentielle, le chef de l’Etat a indiqué que la question de la réintégration de ces personnels suspendus, faute d’avoir apporté la preuve d’un schéma vaccinal complet contre le Covid, dépendrait d’un retour à une situation endémique. Entendre par là une situation ne risquant pas de dégénérer en épidémie, voire en pandémie. Ce sont alors les autorités sanitaires qui devront donner le feu vert.
« Lorsque les autorités sanitaires nous diront qu'on est revenu dans une situation qu'on appelle endémique, qu'il n'y a plus de risque, à ce moment-là, un travail de réintégration se fera (…). Nous réintégrerons les soignants suspendus quand les autorités scientifiques nous diront qu'on peut le faire, sans faire repartir l'épidémie », a indiqué le président Macron à nos confrères de la presse régionale.
Le chef de l’Etat a cependant rappelé qu’avait été mis en place « un dispositif d’accompagnement dérogatoire dédié aux personnels ayant refusé l’obligation vaccinale ».
Une réintégration appelé de leurs vœux par le président de la Région Guadeloupe, Ary Chalus, le président de la Collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy.
Pour mémoire, Emmanuel Macron avait déjà évoqué ce sujet brûlant alors qu’il était en campagne pour sa réélection à la présidence de la République française, et réitéré ses propos alors qu’il était tout juste réélu.
Lors de cette conférence de presse, le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé une visite prochaine dans les territoires français d’Amérique. Les Iles du Nord feront-elles partie de la boucle ?
 
ERRATUM
15000 personnels soignants suspendus dans l’Hexagone
Une erreur de frappe s’est glissée dans notre dernière édition du mardi 7 juin, sur l’article relatif à la suspension des personnels soignants et hospitaliers. Ce sont 15 000 personnes qui seraient concernées sur le territoire national, et non pas 1 500 comme cela a été écrit.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.