POLITICS

Le préfet Berton invité au Conseil territorial

Le préfet Berton invité au Conseil territorial

16 December 2022
Inhabituelle, pourtant prévue annuellement par l’article 5 de la Loi Organique qui régit la Collectivité de Saint-Martin, l’intervention du préfet délégué de Saint-Martin et Saint-Barthélemy a ouvert la séance plénière du Conseil territorial qui s’est tenue lundi dernier. L’occasion pour Vincent Berton de brosser de façon synthétique les actions de l’Etat sur le territoire et de réitérer l’engagement de l’ensemble de ses services à accompagner au plus près la Collectivité.
C’est seulement la seconde fois depuis l’avènement de la Collectivité en 2007, qu’un préfet délégué est invité à faire état de ses actions au sein d’un Conseil territorial. L’invitation formulée par le président Louis Mussington à l’endroit du préfet Vincent Berton témoigne de la volonté affichée de l’équipe en place de travailler en collaboration rapprochée avec l’Etat.

Privilégier le patriotisme économique

S’appuyant sur les chiffres, notamment l’augmentation de 15% des recettes de TGCA et une réduction de 5% des demandeurs d’emploi de catégorie A, le préfet a indiqué aux élus que la conjoncture actuelle semblait favorable et que les indicateurs des secteurs du tourisme ainsi que ceux du BTP, moteurs de notre économie, étaient au vert. Il a également évoqué les projets d’investisseurs potentiels sur les friches de Happy Bay et de la Belle Créole… Vincent Berton a toutefois mis l’accent sur la commande publique qui doit impulser une croissance positive pour l’année 2023, en mettant en garde que pour que cette croissance profite à tous : « Le patriotisme économique doit prévaloir ! Les entreprises saint-martinoises doivent recruter localement et les banques doivent suivre », a-t-il insisté, tout en regrettant de ne pas avoir encore eu de rencontres favorables avec le secteur bancaire… Le préfet a rappelé que 33 M€ étaient engagés à travers les fonds FEDER et REACT-EU, et que de nombreux projets étaient en prévision, notamment celui du rallongement de 300 mètres de la piste de l’aéroport de Grande Case, ce qui permettra de développer de nouveaux vols commerciaux.

Des faits de violence trois fois supérieurs à la moyenne nationale

Vincent Berton a par ailleurs marqué son inquiétude quant à la sécurité à Saint-Martin, qui atteste d’une augmentation de 33% des faits de vols avec violence, avec des niveaux qui sont trois fois supérieurs à la moyenne nationale. A ce sujet, il a indiqué renforcer prochainement les moyens humains pour lutter contre ce fléau et de même, doubler les agents de la douane terrestre. Toujours s'agissant de la sécurité, il a remercié l’équipe en place d’avoir réactivé le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD).
Enfin, le préfet délégué a insisté sur la nécessité de développer la coopération avec le sud de l’île et a, à ce titre, rappelé que le tracé officiel de la frontière entre le sud et le nord de l’île serait acté courant des premiers mois de l’année 2023. Et le préfet de conclure : « Vous pouvez compter sur l’engagement sans faille de l’Etat à vos côtés, pour qu’ensemble, nous ne laissions personne de côté sur le chemin de la prospérité ».

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.