POLITICS

Urbanisme : le point d’étape de Steven Patrick

Urbanisme : le point d’étape de Steven Patrick

10 September 2019
Faisant suite à la dernière conférence du Président Gibbs et en réponse aux propos du nouveau procureur de la République, le vice-président Steven Patrick, en charge de l'Aménagement du territoire, du Développement Durable, de l'Urbanisme et du Foncier a décidé, hier matin lors d’un point presse, d’évoquer toutes les questions liées à l’urbanisme.

Cette conférence était l’occasion de faire un point d’étape sur les actions de la Direction Aménagement du territoire et Urbanisme en matière de contrôles, de collaboration avec l'Etat, de révision du PPRn et sur les projets d’aménagements touristiques en cours.
 
Intensification des contrôles et régularisations
Jusqu’en 2017, une seule personne était dédiée aux contrôles d’urbanisme. Depuis, cinq agents ont été missionnés, ce qui a permis de réaliser 680 contrôles en deux ans. Ont été contrôlés en priorité tous les projets où il existe un enjeu de sécurité pour les particuliers ou pour l’entourage immédiat et ce avec l’accord de la préfecture. Le départ du procureur fin 2018 a remis cette entente un peu en question, mais Steven Patrick tient à rappeler « qu’il y a une phase pédagogique importante à mettre en place avec la population pour bien faire les choses et qu’il faut surtout les adapter à la réalité du territoire ». Le souhait de ses services est de régulariser un maximum de dossiers afin d’éviter aux citoyens de se retrouver devant le tribunal.
Dans cette optique, sachant que le Plan d'Occupation des Sols (POS) n'est plus à jour, la direction de l’urbanisme espère que des aménagements pourront être faites d’ici la fin de l’année notamment dans les zones urbaines afin de régulariser les cinquante pas géométriques, accélérer le processus de cession, notamment dans les cas où l’occupation existe depuis de nombreuses années, et cela même si c’est compliqué comme à Sandy Ground. Cette mission sera confiée au nouveau service de Direction du foncier et de l’immobilier.
 
Carbets et lolos : des zones économiques importantes
Les lolos du front de mer à Marigot, A l'issue des deux dernières réunions avec les exploitants, plutôt positives, les attributions des "Lolos" du Front de mer ont pu être faites et ils devraient ouvrir d'ici la fin du mois. Quant aux Carbets de la Baie Orientale, les permis de construire ont été accordés pour la majorité des établissements et les derniers devraient l’être sous peu. Cette zone, directement impactée par le PPRn, car en zone rouge, est selon Steven Patrick « la plus importante économiquement donc, il ne semble pas normal de ne pouvoir y construire ».
 
« L’état ne prend pas notre situation au sérieux »
« Il faut être honnête, on a fait beaucoup de travail, mais on ne pourra jamais satisfaire tout le monde », reconnait Steven Patrick qui regrette que la critique soit aussi facile.
« L’année dernière on reprochait à la Collectivité le retard dans la reconstruction des écoles. Cette année la rentrée a pu se dérouler dans des conditions quasi-normales, mais il manque trente professeurs et là personne n’en parle, comme si l’éducation n’est plus désormais une priorité ! ».
Le vice-président rappelle également que l'on en est là aujourd'hui grâce aux services de la collectivité et que chacun doit rester dans le rôle qui lui a été attribué. En conclusion : « on est spécial, il faut que l’on reste spécial ».
 
Les chiffres
La direction de l’Urbanisme compte 4 services et emploie 17 agents. De septembre 2017 à septembre 2019 ont été gérés :
  •  60 AOT
  •  984 certificat d’urbanisme
  •  431 DIA
  • 657 DPI
  • 253 déclarations préalables
  • 259 permis de construire
  • 8 permis de démolir
Les services ne comptabilisent à ce jour aucun dossier en souffrance.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.