Home

Remise à l’heure des pendules…

Remise à l’heure des pendules…

24 March 2017

Il semblerait qu’une rumeur ait pris sa source dans une interview  d’Alain Richardson publiée dans  les colonnes de notre édition du vendredi 17 mars. Mise en avant du contexte.

Mercredi matin, le communiqué suivant du Mouvement en Marche vers le Progrès arrivait dans les rédactions : « Des messages destinés à troubler les électeurs et à tenter de déstabiliser l’équipe EN MARCHE VERS LE PROGRES, circulent sur les réseaux sociaux et autres medias internet. Ainsi, le message suivant a notamment été publié et relayé, faisant état d’une fausse information : « …Une taxe de séjour en hausse passage de 4% à 15%... » Nous apportons un démenti ferme concernant ces rumeurs infondées, sur des affirmations que ni mes colistiers, ni moi-même n’avons formulées. Nous vous invitons à prendre connaissance de notre programme complet, consultable sur notre page FACEBOOK « EnMarcheVersleProgrès2017 », afin d’en savoir plus sur nos projets et notamment sur notre PLAN OXYGENE. Au-delà de ces considérations, nous sommes persuadés que nous disposons d’un outil touristique dans une zone concurrentielle, à développer et à améliorer afin de porter à nouveau notre île vers une meilleure visibilité sur le plan international ! »

Extrait de l’interview

Alain Richardson répondait à notre question concernant les pertes fiscales générées par son Plan Oxygène et indiquait qu’il y avait des pistes de réflexion sur certaines ressources fiscales. Il donnait à titre d’exemple la taxe de séjour qui est de 4% sur notre territoire, alors qu’elle est entre 12 et 15% dans d’autres destinations de la Caraïbe. En revanche, le leader d’En Marche vers le Progrès  n’a pas à ce moment de l’interview affirmé qu’une fois élu à la présidence de la Collectivité il augmenterait cette taxe à 15%.

97150 : Avez-vous fait une évaluation chiffrée des montants inhérents à ce plan Oxygène, notamment en perte de recettes fiscales.

Alain Richardson : Ces mesures vont effectivement faire perdre des recettes à la Collectivité. Ceci étant, notre priorité est de redonner un souffle aux entreprises pour qu’elles redeviennent motrices de notre économie. Et pour les particuliers également. Les impôts qui pèsent sur les personnes sont des manques à gagner pour la consommation locale. Et à côté de cela, il faut savoir quand même que seules quelque 800 entreprises sur les plus de 4000 enregistrées reversent la TGCA. Alors que toutes la collectent. Il y a là une importante manne financière à recouvrer. Nous sommes là face à un manque de rigueur et d’autorité de la dernière présidence sur les services de l’Etat, ce que je vous disais plus haut.

Nous avons eu des réunions avec des hôteliers au sujet de la taxe de séjour. Cette taxe est de 4% à Saint-Martin. Dans la plupart des destinations touristiques de la Caraïbe, cette même taxe varie entre 12% et 15%. Et les touristes, habitués à ces taux, ne rechignent pas à la payer. Relever le taux de la taxe de séjour n’aura aucune incidence sur le pouvoir d’achat des ménages ni ne plombera les entreprises touristiques, puisque c’est une taxe collectée qu’il faut reverser. C’est donc une piste sur laquelle nous travaillons (…). 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.