LOCAL LIFE

Une situation  sanitaire  stabilisée à  un niveau élevé

Une situation sanitaire stabilisée à un niveau élevé

20 August 2021
Selon le dernier bulletin sanitaire émis par l’ARS couvrant la période entre le 9 et le 15 août, la situation tend à se stabiliser, mais à un niveau élevé, puisque le taux d’incidence s’établit à 705 cas positifs pour 100 000 habitants, très largement supérieur au taux d’alerte qui est de 50 cas pour 100 000 habitants. Saint-Martin déplore également deux nouveaux décès entre survenus entre le 9 et le 15 août, portant le nombre total de décès à 44 depuis le début de l’épidémie.
En moins de 10 jours, la partie française a comptabilisé quelque 330 nouveaux cas positifs au Covid-19, 251 cas positifs entre les 9 et 15 août, et 79 nouveaux cas depuis lors. Certes, le nombre de tests est élevé, près de 4800 tests réalisés sur cette période de 10 jours mais le taux de positivité l’est tout autant, 7.2% et reste supérieur au seul de vigilance (5%), mais inférieur au seuil d’alerte (10%).
L’hôpital de Saint-Martin serait toujours sous tension, selon l’ARS, avec 25 patients hospitalisés dans l’unité Covid. Pour mémoire, l’activation du plan blanc à l’hôpital Louis Constant Fleming en fin de semaine dernière a permis d’augmenter la capacité de lits réservés aux malades du Covid de 24 à 32 lits. Toutefois, et eu égard au contexte sanitaire en Guadeloupe et en Martinique, aucune évacuation sanitaire n’a eu lieu sur la période du 9 au 15 août. Deux nouvelles victimes sont néanmoins à déplorer sur cette période, portant à 44 le nombre total de décès sur la partie nord de l’île depuis le début de la pandémie. Du côté de Sint Maarten, ce sont 42 décès qui ont été jusqu’alors recensés, ce qui représente 86 décès depuis mars 2020 pour ce petit territoire binational. A noter que, malgré nos demandes formulées dans ce sens, ni l’ARS ni les autorités ne fournissent d’indications sur les profils des victimes, quant à leur état de santé et les éventuelles comorbidités, leur âge, ou bien leur statut vaccinal. Sans compromettre la confidentialité ou le secret médical, détenir certaines de ces données permettrait cependant d’affiner une analyse sur les incidences de cette pandémie…
Quoi qu’il en soit, les données fournies par l’ARS mettent en évidence une circulation toujours très active du virus, composée aujourd’hui majoritairement du variant Delta.

Pass sanitaire : l’étau se resserre
 
Concernant le Pass sanitaire, le préfet délégué Serge Gouteyron ne s’est encore pas prononcé sur son instauration sur le territoire des Iles du Nord. Selon nos sources, des réunions à la préfecture avec les socioprofessionnels sont programmées pour la semaine prochaine sur le sujet. Pour l’heure, la partie française de l’île était toujours jusqu’à ce matin, 3h, sous le coup du couvre-feu entre 20h et 3h. Selon toute vraisemblance, ce couvre-feu devrait être prolongé jusqu’à l’instauration des modalités du Pass sanitaire sur le territoire. Le préfet pourrait aussi être dans l’attente que les autorités de Sint Maarten définissent les modalités d’application de leurs mesures au sud de l’île. Ce qui est en cours, puisque un communiqué en provenance du gouvernement de Sint Maarten, assure que les autorités néerlandaises sont prêtes à mettre en place les systèmes de QR Codes, et ne sont plus que dans l’attente des documents officiels en provenance de l’Union Européenne leur permettant cette instauration, et du lien direct qui sera mis en ligne sur le site internet du gouvernement pour que la population puisse récupérer les documents. Comme pour le territoire français et pour l’ensemble des territoires européens, le QR Code de Sint Maarten permettra d’identifier le statut de leur bénéficiaire : vaccination, résultats de tests PRC ou antigéniques, etc.
 
Offre de vaccination depuis la fermeture du vaccinodrome
 
Le vaccinodrome de Galisbay a fermé ses portes samedi août dernier. Depuis lors, les personnes qui souhaitent se faire vacciner peuvent se rendre au Centre Hospitalier Louis Constant Fleming. Elles pourront de préférence : Prendre un rendez-vous en choisissant le jour et le créneau horaire sur le site « santé.fr» ou grâce au lien suivant : https://www.sante.fr
En cas d’impossibilité de prendre un rendez-vous : Se rendre directement sur place, à l’accueil du Centre Hospitalier LCF, rue du Soleil levant à Concordia, sans rendez-vous. Le vaccin administré est Pfizer. Les personnes ayant reçu une première injection au vaccinodrome de Galisbay devront se rendre à l’hôpital pour bénéficier de la seconde. La vaccination est ouverte à tous les adultes sans condition et aux adolescents de 12 à 17 ans compris, quelle que soit leur situation. Retrouvez les informations sur les vaccins au lien suivant : www.gouvernement.fr/info-coronavirus/vaccins

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.