LOCAL LIFE

Un timbre à l’effigie de la Mulâtresse Solitude

Un timbre à l’effigie de la Mulâtresse Solitude

17 May 2022
La poste a créé un nouveau timbre, à l’effigie de la Mulâtresse Solitude, qui s’est libérée de ses chaines et a combattu l'esclavage jusqu’à la mort. Il est vendu depuis hier dans l’hexagone et l’était en avant-première dès le vendredi 13 mai à Saint-Martin.
Le visuel de ce timbre a été officiellement dévoilé le mois dernier, à l'Hôtel de la Marine à Paris, lors d’une cérémonie organisée par La Poste, en partenariat avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage et le Centre des monuments nationaux.
Le Directeur de la Poste de Saint-Martin et ses équipes ont présenté ce tout nouveau timbre le 10 mai dernier lors de la journée de commémoration, à la douzaine d’élèves venus livrer leurs travaux sur le sujet dans les locaux des services de l’éducation nationale de Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
 
Une figure emblématique de la lutte pour l’émancipation des esclaves
 
Elle s’appelait Rosalie et était fille d’une captive africaine et d’un marin blanc négrier, ce qui a fait d’elle une mulâtresse, terme alors employé à l’époque. Née en 1772 en Guadeloupe, elle était donc une esclave, domestique de maison, grade suprême car elle avait la peau et les yeux clairs. Très vite elle a lutté contre cet état de fait. Elle fût pendue le 29 novembre 1802 pour son rôle dans une insurrection par les forces coloniales françaises, un jour après avoir donné naissance à son enfant. Elle avait tout juste trente ans.
L’illustration du timbre est signée Geneviève Marot, qui a tenu à la représenter avec une chaine cassée dans la main, symbole de son émancipation.
705 000 exemplaires du timbre ont été imprimés. Il sera commercialisé au tarif d'une lettre verte, soit 1,16 €.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.