LOCAL LIFE

Un nouvel établissement de soins … enfin !

Un nouvel établissement de soins … enfin !

24 July 2020
La Semsamar et le groupe Manioukani organisaient hier une présentation conjointe de la future clinique de soins de suite et de réadaptation à Saint-Martin. Une structure médicale, qui bien que sans chirurgie, devrait désengorger l’hôpital et permettre à la population de bénéficier de soins sur le territoire, notamment en matière de rééducation fonctionnelle.
 
Dans le secteur médical, depuis de nombreuses années, les annonces sont demeurées sans suite. Cette fois les choses semblent beaucoup plus engagées. L’acte de vente du terrain par la Semsamar au groupe Manioukani a été signé hier, la demande de permis de construire sera déposée courant de semaine prochaine à la Collectivité, la première pierre sera posée d’ici la fin de l’année et l’établissement devrait être opérationnel au cours du troisième trimestre 2022.
 
Clinique SSR Wataki
 
La nouvelle clinique sera implantée sur les hauteurs de Concordia en face de l’hôpital Louis Constant Flemming. Elle comprendra, sur 4000 m2, une unité d’hospitalisation complète de trente lits et une unité d’hospitalisation de jour de vingt lits. L’établissement accueillera les patients ayant subi des traumatismes graves, dus à un accident de la circulation, au diabète, aux problèmes cardio-vasculaires, etc, pathologies courantes sur l’île, et nécessitant une rééducation neurologique, orthopédique, ou cardiaque.
Elle sera pourvue d’une piscine pour les soins, d’un appartement thérapeutique pour le ré - apprentissage de la vie quotidienne et de tout le matériel nécessaire à tous types de rééducations. Les chambres, de 25 à 35m2, seront conçues pour disposer d’un certain confort pour des séjours généralement longs. La clinique sera un relais pour l’hôpital qui pourra ainsi libérer plus rapidement ses lits du service chirurgie, un atout qui permettra soit de pratiquer pus d’interventions soit de réduire les délais des opérations.
En matière de personnel, les trois rééducateurs (kinésithérapeute, ergothérapeute, éducateur d’activité physique adaptée) et le médecin en activités, dans la structure de jour d’ores et déjà gérée par le groupe à Concordia depuis décembre dernier, seront la base des effectifs. Ils seront complétés par trois à quatre rééducateurs, des médecins, infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de vie sociale, etc. Le recrutement privilégiera le vivier local et sera complété par des compétences venant de métropole ou des pays de l’union européenne.
Comme toute clinique privée, les soins seront pris en charge pour partie par la sécurité sociale et par les mutuelles pour les dépassements d’honoraires ou compléments de soins.
 
Un atout économique important pour Saint-Martin
 
Le groupe familial Manioukani a fait ses preuves en Guadeloupe dans le domaine de la santé avec deux cliniques (en certification A par la Haute Autorité de Santé) et un Ehpad. Son investissement sur le territoire présente donc une opportunité et un levier économique majeur avec, dans un premier temps, des marchés de l’ordre de 12 et 15 millions d’euros pour les entreprises saint-martinoises du BTP et pour leurs fournisseurs, pour un chiffre d’affaire estimé entre 4 à 5 millions d’euros par an. Dans un second temps, la création d’une centaine d’emplois, dans le domaine médical mais également dans tous les métiers associés au fonctionnement d’une clinique (techniciens, comptables, secrétaires médicales…) représentera à terme une masse salariale qui chaque année injectera environ 3 millions dans l’économie locale. Des formations, hors médicales, seront mises en place dans ces différents domaines par le biais de pôle emploi.
La structure est également novatrice, pour la partie hollandaise qui ne dispose pas de ce genre de services et avec laquelle une convention devrait être prochainement signée. Elle devrait aussi attirer les patients des îles avoisinantes. Mais avant tout, cet établissement de santé représente un espoir pour les saint-martinois ; celui de soulager les familles qui n’auront plus à envoyer leur proche en Guadeloupe. La clinique est une nécessité très attendue par la population.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.