LOCAL LIFE

Kayl Amacin, 21 ans, a décroché son bac général en juin 2021.  Fortement motivé depuis son plus jeune âge par sa famille, Kayl a passé  avec succès toutes les étapes préalables au recrutement d’équipier fusilier.  Il s’envolera à la fin du mois pour Istres, où se trouve la base de l’armée de l’air. Une date qu’il attend avec impatience. Il est ici entouré des trois recruteurs, l’adjudant Nicolas (Terre), le Maître Principal Thomas (Marine),  et l’adjudant-chef Frédéric (Air et Espace).
Kayl Amacin, 21 ans, a décroché son bac général en juin 2021. Fortement motivé depuis son plus jeune âge par sa famille, Kayl a passé avec succès toutes les étapes préalables au recrutement d’équipier fusilier. Il s’envolera à la fin du mois pour Istres, où se trouve la base de l’armée de l’air. Une date qu’il attend avec impatience. Il est ici entouré des trois recruteurs, l’adjudant Nicolas (Terre), le Maître Principal Thomas (Marine), et l’adjudant-chef Frédéric (Air et Espace).

Les trois armées, Terre, Air et Marine Nationale, en opération recrutement à Saint-Martin

20 May 2022
Quelques jours seulement après l’inauguration officielle de la Mission Locale, l’armée nationale, premier recruteur de l’Etat, était déjà cette semaine en opération sur le territoire pour le recrutement de jeunes, candidats à l’engagement dans les rangs militaires. Des recrutements qui n’ont d’ailleurs jamais cessés, la voie d’entrée passe désormais par la Mission Locale, dirigée par Maggy Gumbs, qui a pris le relais de l’ex-service AIO de la Collectivité.
L’armée nationale recrute chaque année partout en France et dans ses outre-mer plus de 25 000 jeunes et leur trace un métier d’avenir. Saint-Martin fait évidemment aussi partie de la zone de recrutement, et c’est une cinquantaine de jeunes qui chaque année rejoint les troupes. Ainsi, en ce début de semaine, les trois corps de l’armée, représentés en les personnes de l’adjudant Nicolas (Terre), l’adjudant-chef Frédéric (Air et Espace) et le Maître Principal Thomas (Marine) étaient présents sur le territoire afin d’évaluer et de préparer les jeunes candidats déjà retenus, suite à leur passage avec succès des tests préalables (tests psychotechniques, tests sportifs et visites médicales). Présents sur le territoire en moyenne une fois par trimestre, les recruteurs ont pour mission de sélectionner les dossiers des candidats qui seront ensuite adressés en hauts lieux pour procéder au recrutement final, et de finaliser les engagements pour ceux dont les recrutements sont imminents. Mardi matin, c’était les dernières formalités pour le jeune Kayl Amacin, 19 ans, qui a passé avec succès toutes les étapes et qui est recruté dans l’armée de l’air en tant que fusilier. Il s’envolera dès la fin de ce mois vers la base de l’armée de l’air, à Istres, près de Marseille, pour y suivre les premières formations. Depuis avril, c’est le second saint-martinois à avoir été recruté par l’armée de l’air. Le premier suit pour l’heure la formation de mécanicien. Un autre jeune, Rémy Zenon, 19 ans, est également sur les rangs du recrutement et pourrait rejoindre ses camarades dès le mois de juin. Tous, conscients de cette opportunité pour entamer une carrière et avoir d’entrée un emploi, font preuve d’une très forte motivation.
 
Embauche immédiate
 
Car c’est une embauche immédiate dans l’armée qui est proposée au jeune qui a satisfait à tous les critères de recrutement, avec un premier contrat de quatre ans. Ce sont plusieurs dizaines de métiers qui sont proposés à chacun des jeunes recrutés : « Un militaire est recruté certes pour aller au combat. Toutefois, chaque base militaire, que ce soit un navire, une base aérienne ou terrestre, s’assimile à une petite ville où tous les métiers sont requis : cuisinier, informaticien, plombier, électricien, métiers de gestion, de l’administration, etc. … C’est donc un panel important de formations qui est proposé aux jeunes recrutés », expliquaient les recruteurs des Armées.
Jouant un véritable rôle d’intégrateur social pour des jeunes qui n’auraient pas ou peu de qualification, la Défense nationale offre une issue professionnelle salutaire à l’endroit de certains de nos jeunes dont l’horizon peuvent leur sembler bouché.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.