LOCAL LIFE

La Wave Academy du Galion fête ses 25 ans !!!  Déjà !

La Wave Academy du Galion fête ses 25 ans !!! Déjà !

30 October 2020
Véritable institution à Saint-Martin, l’école de la vague du Galion détient quelques records tant en termes de longévité qu’en termes de résultats sportifs. Vingt-cinq années de passion et d’aventures que Jean Séb Lavocat a su partager avec des milliers de glisseurs en herbes et autres champions toutes catégories.
 
Jean Séb Il est vrai que le club de surf de Saint-Martin pèse son petit poids dans le monde de la glisse. On ne compte plus les champions qui ont fait leur armes au Galion : multiples champions régionaux, de France ou d’Europe, présents sur les plus grands rendez-vous internationaux. Flashback sur un parcours sans faute ou presque !
 
1995 : un club tout droit sorti d’un rêve !
 
C’est à l’initiative de Jean Séb Lavocat et Hélène Colin que la première école de glisse a vu le jour à Saint-Martin, quelques semaines seulement après le passage du cyclone Luis, le 15 novembre 1995 très exactement. L’idée était d’offrir à la population locale et aux plus jeunes un espace dédié aux sports de glisse comme le Windsurf ou le surf, deux supports de prédilection qu’affectionne particulièrement Jean Séb, un pro encore reconnu aujourd’hui. Succès immédiat avec plus de quatre-vingt licenciés en quelques mois, la mise en place de compétitions locales de surf et de planche à voile, la révélation de jeunes talents et surtout le début de belles histoires et d’aventures pour toute une génération, les fameux SXM Waterboys & Girls.
Le club ouvre également ses portes à plusieurs associations et organismes sociaux, comme la protection judiciaire de la jeunesse, la Caaf, les classes relais, les collèges et les lycées. Le club du Galion séduit les institutions, qui lui font confiance et l’encouragent depuis le début.
Dans les années 2000 le club se structure et s’étoffe avec l’arrivée de plusieurs intervenants sportifs. Les entraînements de surf et de windsurf deviennent réguliers, plus professionnels et plus pointus. Et cela paye, avec cette année-là des podiums régionaux et nationaux.
Saint-Martin, encore inconnu dans le monde de la glisse, marque son empreinte et s’affiche comme un acteur majeur dans la préparation des jeunes champions, dont il sait décupler le potentiel.
 
2001 / 2005 : les années galère
 
Saint-Martin est multiple champion régional de surf toutes catégories, plusieurs fois vice – champion ou champion de France de surf. Mais plusieurs ondes tropicales et autres cyclones sont aussi de la partie. A chaque fois, le club sait faire face et se reconstruit pour continuer l’aventure, encore plus fort, mais financièrement, c’est difficile. Isolé sur la plage du Galion, loin de la dynamique touristique de la Baie Orientale, le club a peu de touristes à faire surfer pour remplir les caisses. Ce sont les années de vaches maigres certes, mais pas celles de la passion et de la dimension humaine et affective. Loin des smartphones et des réseaux sociaux les jeunes sont passionnés, passionnants et investis comme jamais.
 
2005 / 2010 : les premiers soutiens financiers
 
Le club séduit des sponsors, enfin ! Des partenaires, des agences de voyages spécialisées dans les séjours sportifs … le club ouvre ses murs de vent et de vagues aux touristes. Plus de moyens et plus de perspectives pour les nouvelles génération de Waterboys & Girls qui, cette fois se projettent plus loin sur la planète surf en participant à des compétitions internationales.
Le surf se professionnalise au sein de la team du Galion et devient par la même occasion un centre de formation pour les moniteurs (brevet d’état de surf) saisonnier et de passage sur l’île.
Les jeunes du Galion éblouissent, brillent de par leur intégrité et leur état d’esprit unique et sans comparaison. Plusieurs facteurs sont liés à cette dynamique si particulière : un spot atypique avec une vague située à 400 mètres du rivage au milieu d’un lagon, et une pratique quotidienne sous l’œil avisé de Jean Seb, toujours autant passionné et motivé par l’envie de faire de Saint-Martin La référence de la glisse.
 
2010 / 2015 : la nouvelle génération surf
 
Fort de l’expérience des générations passées, disposant de moyens toujours plus importants pour assurer les déplacements sur les compétitions à l’extérieur de l’île, développant des entrainements plus poussés et plus pointus grâce à l’intervention de compétences sportives et éducatives, bénéficiant de l’investissement des parents qui voient en ce club un avenir professionnel pour leurs progéniture, le club du Galion lance une nouvelle générations de jeunes surfeurs. Il devient champion et vice-champion d’Europe de surf junior, est plusieurs fois champion et vice-champion de France et cela presque chaque année pendant plus de cinq ans.
Cette grosse montée en puissance permet au club de séduire et d’assurer des objectifs toujours plus ambitieux. C’est la génération du surf pro. Les « kids » qui se jettent à l’eau se projettent déjà champion et rêvent d’un avenir dans le monde du surf ! Et ils ont raison car cela fonctionne. Maud Le Car intègre le pôle France espoir de surf à Anglet à l’âge de quinze ans, William Aliotti rejoint la team Volcom Europe, Camille Elena Lavocat est sacrée meilleur espoir surf national et vice-championne de France de surf à l’âge de treize ans, Thomas Doumenjou, Titouan Boyer et bien d’autres encore … tous font partie de l’élite du surf.
Les jeunes du Galion font le tour de la planète, participent à des compétitions sur tous les continents et surfent sur les vagues des plus beaux spots mondiaux, Hawaï, Afrique du Sud, Australie, Indonésie, Fidji … Ils sont partout, dans les magazines, à la télévision, à la radio, sur le web. Une visibilité qui véhicule la « vibe » positive de l’île.
 
2015 / 2017 : quatre année + une !
 
Tout va pour le mieux pour le club qui assure les entrainements des surfeurs locaux (il affiche plus de cent licenciés), offre des prestations de qualités aux touristes de passage et créé des emplois. Saint-Martin se porte bien et la destination a le vent en poupe grâce aux efforts de tous et à la multiplication des activités sur l’île. Le Galion ne fait pas exception et devient un spot, de surf certes, mais aussi pour son restaurant tropical Wave qui accueille de plus en plus de monde. C’est très encourageant et c’est surtout une véritable fierté. Il faut dire que le Galion est un joyaux, un espace de liberté encore accessible à tous, protégé grâce aux efforts et au travail de la Réserve Naturelle et du Conservatoire. Une réalité presque trop belle qui va perdurer jusqu’à un fameux jour de septembre 2017. Le passage d’Irma fut, comme pour beaucoup, l’explosion, la disparition, l’anéantissement. Le club est totalement rasé, bateau et matériel sont détruits.
 
2018 /2020 : la résilience
 
Huit mois se sont écoulés, passés à rebâtir, à y croire encore, pour enfin offrir à nouveau un semblant de prestations aux rescapés de la glisse locale, les jeunes en priorité et les acteurs des associations sportives. Il s’agissait de leur donner rapidement un accès sécurisé et encadré à l’eau, pour rependre les entraînements et repartir sur une nouvelle dynamique. Il aura fallu prendre des risques, emprunter de l’argent. Une année entière pour redémarrer avec une poignée de jeunes, les plus motivés, puis les plus grands leur ont emboîtés le pas, et les autres ont suivi. Le club a finalement bien redémarré, une dynamique sans faille, les entrainements ont repris tout comme les compétitions régionales, puis nationales avec un titre de champion de France en 2019 et un de vice-champion en 2020. Un très beau retour après plus de huit mois sans activité.
 
Le mot de la fin (de l’article, pas du club !), revient à Jean Seb tout naturellement …
 
« Depuis, nous avons tous traversé des difficultés, des grèves, des Covid et encore aujourd’hui rien ne semble simple ni très évident. Pourtant, il faut continuer chaque matin à rester positif et objectif, en priorité pour la jeunesse, car c’est à leur contact que personnellement je trouve la force de continuer.
J’aime afficher des sourires chaque jour, pour les gens qui pour la première fois vont descendre une vague ! Tout cela peu paraitre naïf, banal et pas vraiment responsable … mais où sont les priorités ? Moi j’ai choisi d’être heureux et d’en faire profiter mon entourage. Je crois, avec les gens qui nous entourent, que l’on s’en sort bien. Nous sommes là et bien là et vos enfants comme vous toutes et tous sont les bienvenus au sein de notre structure, je dirais même notre communauté ».
SXM SURF CLUB – ouvert tous les jours de 9h30 à 17 h - Tél 06 90 34 21 85 - This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.