LOCAL LIFE

Le premier ministre, Jean Castex a annoncé ce jeudi 27 août  le classement de nos îles en zone de circulation active.
Le premier ministre, Jean Castex a annoncé ce jeudi 27 août le classement de nos îles en zone de circulation active.

La Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy classées en zone rouge

27 August 2020
Face à la recrudescence des cas actifs au Covid-19 constatés sur la Guadeloupe et les Iles du Nord, le gouvernement français a annoncé le classement de ces territoires en zone de « circulation active ». En clair, en zone rouge.
 
« Ce jeudi 27 août, face à la recrudescence du nombre de cas positifs, le Premier ministre a annoncé le classement de la Guadeloupe, de Saint Martin et de Saint Barthélemy en zone de « circulation active » du virus, à l'instar de 20 départements : Martinique, Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Yvelines, Val d'Oise, Essonne, Seine-et-Marne, Sarthe, Gironde, Rhône, Loiret, Haute-Garonne, Hérault, Gard, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes.
En effet, à la date du mardi 25 août, la Guadeloupe enregistrait 935 cas confirmés cumulés, avec un facteur de reproduction du virus (R) avoisinant les 2 et un taux d'incidence de 86,23 / 100 000 habitants, dépassant ainsi le seuil d'alerte.
Ce classement en zone de « circulation active » dotera, dès la publication du décret, le préfet de la région Guadeloupe de nouvelles prérogatives pour lutter contre la propagation du virus : pouvoir fermer provisoirement une ou plusieurs catégories d'établissements recevant du public (salles de réception, salles des fêtes, centres commerciaux, bars, restaurants, gymnases, musées, etc.), pouvoir adopter des conditions de déplacement plus restrictives à l'intérieur d'un département lorsque les circonstances locales l'exigent, ou encore de pouvoir interdire la tenue de marchés.
Plusieurs de ces mesures sont en cours d'étude, en concertation avec les élus du territoire, dans la continuité des échanges de la conférence territoriale de l'action publique (CTAP) et du comité de suivi réunis ces derniers jours, en tenant compte de l'évolution de la situation sanitaire », précise le communiqué de la préfecture de Guadeloupe.
 
Bilan sanitaire sur nos territoires
 
Pour mémoire, au mercredi 26 août, Saint-Martin recensait 139 cas actifs au Covid-19, dont 22 nouveaux cas enregistrés depuis le vendredi 21 août dernier. 15 personnes au total sont hospitalisées, dont 4 ont dû être évacuées vers le service de réanimation du CHU de Guadeloupe. Toujours à mercredi dernier, 124 personnes étaient placées en confinement à leur domicile. Lors de son dernier bilan sanitaire, l’ARS Guadeloupe insiste sur le fait que ce sont désormais toutes les tranches d’âges de la population qui sont touchées, du nourrisson au sénior, avec une part importante qui concerne les personnes entre 30 et 50 ans.
L’Agence de santé rajoute que la circulation du virus ne se fait pas uniquement dans les lieux publics, mais également dans les sphères privée et professionnelle. En partie française du territoire, ce sont 2756 tests PCR qui ont à ce jour été réalisés.
Du côté de Saint-Barthélemy, à cette même date on recensait 8 cas actifs dont 1 récemment confirmé, portant à 17 le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie. Aucune hospitalisation n’est recensée à ce jour pour l’île sœur qui a effectué pour l’heure 2575 tests.
Si Sint Maarten n’est pas concernée par la décision de la France de classer la partie française de Saint-Martin en zone de circulation active, nous livrons toutefois ici le dernier bilan sanitaire du sud de l’île établi le 26 août : 253 cas positifs au Covid sur un total cumulé de 418 cas. 8 personnes restaient à ce jour hospitalisées et 1 personne confinée dans un lieu dédié et sous surveillance.
Les autorités de Sint Maarten annoncent avoir réalisé à ce jour 1506 tests au sein de la population et 699 à l’aéroport Princess Juliana.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.