LOCAL LIFE

Coronavirus : Quid des précautions  sur le territoire ?

Coronavirus : Quid des précautions sur le territoire ?

10 February 2020
A Saint-Martin, île touristique par excellence, un flux incessant et quotidien de visiteurs issus de toutes les parties du monde, arrivent et quittent le territoire par voies aérienne et maritime. L’épidémie galopante et fulgurante du virus coronavirus inquiète les populations locales. Quelles sont les précautions prises localement ?
 
Si aucun cas pour l’heure n’a été avéré dans les Caraïbes, parmi les 40 000 cas recensés dans le monde, ce sont plus de 350 cas qui ont été décomptés dans une trentaine de pays et territoires, hors de Chine, l’épicentre de l’épidémie. Les Etats-Unis comptaient hier 12 cas avérés, le Canada, 7 cas, et le continent européen, une quarantaine de cas. La saison touristique battant son plein, les touristes arrivent en masse sur le territoire, en provenance des quatre coins du monde.
Sur la partie française de l’île, nous l’avons vu par ailleurs, l’Agence Régionale de Santé de Guadeloupe a relayé dès les premières heures de l’apparition du virus, les directives de précaution du ministère des Solidarités et de la Santé. Sur le site Internet dudit ministère, https://solidarites-sante.gouv.fr/, outre toute une série d’information sur le nouveau coronavirus 2019-nCoV, un chapitre est dédié aux recommandations pour les voyageurs.
 
De la vulnérabilité de notre territoire
 
Toutefois, la particularité de notre territoire fait que la très grande majorité des nouveaux arrivants débarquent sur la partie hollandaise - sur laquelle notre ARS locale n’a aucun pouvoir ni lien de subordination- et traversent la frontière sans aucun contrôle. Par ailleurs, sur l’île réside une importante communauté asiatique qui détient de nombreux commerces de produits importés depuis la Chine. Tous des facteurs qui légitiment l’inquiétude locale qui a pris forme dès l’apparition de ce nouveau virus.
Côté Sint Maarten, le gouvernement a publié sur son site officiel http://www.sintmaartengov.org/ les recommandations d’usage qui sont les mêmes que celles que l’on retrouve pour tous les pays du monde. Sint Maarten suit les recommandations dictées par l’Organisation Mondiale de la Santé qui s’est à nouveau réuni en milieu de semaine dernière et a déclaré « l’urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) ». Le ministère de la santé et les autres ministères concernés de Sint Maarten ont accru la surveillance active. Selon l’Agence caribéenne de Santé publique (CARPHA), le risque immédiat pour la propagation de ce virus resterait faible sur le territoire géographique concerné.
 
La croisière continue
 
Côté compagnies de bateaux de croisières, d’importantes précautions sont également observées. Basée à Miami, la Royal Caribbean (RCL) exploite la plupart des paquebots qui accostent quasi-quotidiennement au port de Pointe Blanche, en partie hollandaise. La RCL vérifie la température de chacun des passagers avant l’embarquement. De même, toute personne ayant récemment séjourné en Chine, à Hong-Kong ou à Macao se voit refuser l’accès à bord du navire.
Et les passagers détenant un passeport issu de ces trois pays, quelle que soit la date de sa dernière visite dans ces régions, subissent des examens complémentaires importants. Les autres compagnies de bateaux de croisières, dont la Carnival Corporation (CCL) que l’on voie aussi dans nos eaux, a pris des mesures similaires.
En ce début de mois, un paquebot avec 4000 passagers a été dérouté de Sainte-Lucie vers le large de la Martinique par crainte de la présence du coronavirus à bord. Les contrôles sanitaires de l'ARS effectués au large ont conclu à l'absence de contamination du coronavirus. La semaine dernière encore, 7000 passagers d'un navire appartenant à Carnival Costa Cruises ont été retenus à bord en Italie après qu'un passager a montré des symptômes. De même, une croisière de la ligne Diamond Princess de la compagnie a été amarrée près de Tokyo avec 1045 membres d'équipage et 2666 passagers pour la même raison, et en fin de semaine dernière, il a été confirmé que 11 Américains à bord avaient été testés positifs. Des mesures de précaution qui semblent rassurantes, toutefois, le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanon Ghebreyesus déclarait dernièrement que « l’expansion du nouveau Coronavirus hors de Chine pourrait s’accroître avec la transmission de la maladie par des personnes n'ayant jamais voyagé dans ce pays. ».
Selon la Cruise Lines International Association, plus de 30 millions de personnes devraient faire une croisière cette année, parmi lesquels environ 2 millions transiteront sur le territoire de Saint-Martin. (Rapport IEDOM 2019)
Le Coronavirus 2019-nCov a déjà fait plus de 900 victimes et 40 000 cas sont avérés positifs au virus.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.