LOCAL LIFE

Appel à la mobilisation  de la population pour dire  « non en bloc au PPRn révisé »

Appel à la mobilisation de la population pour dire « non en bloc au PPRn révisé »

08 July 2019
La population est invitée par Cédrick André, Victor Paines, Ange Matime, Luc Wellington et Dan Liburd, à se mobiliser ce soir, mardi 9 juillet à 18 heures, sur le parking Lazy Bay, à Marigot, afin de contester en bloc la révision du PPRn.

La contestation du PPRn révisé se fait de plus en plus prégnante. Différents collectifs se sont créés depuis que les travaux de révision ont débuté,  et une partie de la population refuse en bloc ce nouveau PPRn dont les grandes lignes ont été présentées dans les différents quartiers par la préfète déléguée et ses services. Ainsi, Cédrick André, représentant du Conseil de Quartier de Sandy Ground, mais aussi Ange Matime, Victor Paines, Luc Wellington et Dan Liburd, toutes des figures saint-martinoises de l’île, invitent la population à se rassembler ce soir, à 18 heures, sur le parking de Lazy Bay (en face de l'ex BDAF), à Marigot, pour mettre en place des actions afin de se faire entendre par les autorités locales. « L’Etat français n’écoute pas les saint-martinois (…) ; Nous avons vécu des cyclones depuis la nuit des temps (…) ; Nous savons comment nous protéger en cas d’ouragan et l’Etat français doit nous écouter (…) ; Nous, nous savons comment améliorer la sécurité des populations et leur qualité de vie, sans expropriation (…) ; On cherche à nous mettre dehors de notre pays, nous ne nous laisserons pas faire (…) ; Nous refusons en bloc cette révision de PPRn et souhaitons conserver celui de 2011 ». Ce sont les termes employés par les meneurs de ce rendez-vous donné à la population pour ce soir, à 18 heures,  et qui veulent dénoncer en substance l’idée que l’Etat aurait derrière la tête : « Récupérer les terres qui sont sur le littoral ». 
Les meneurs de cette action contestent et rejettent d’une part la méthode employée qui tente de faire passer en force ce PPRn révisé, et d’autre part le fond qu’ils estiment discriminatoire à l’égard des quartiers les plus populaires.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.