LOCAL LIFE

2 nouveaux cas actifs autochtones recensés à Saint-Martin

2 nouveaux cas actifs autochtones recensés à Saint-Martin

21 July 2020
Le dernier bilan sanitaire de l’ARS faisant un point de situation pour la semaine du 10 au 17 juillet derniers fait état de 2 nouveaux cas de Covid-19 recensés, portant à 46 le nombre total de cas comptés depuis le début de l’épidémie.

Sur cette même période du 10 au 17 juillet, ce sont 77 tests PCR qui ont été réalisés en partie françaises, soit un cumul total de 1056 tests. L’ARS précise par ailleurs que ces deux nouveaux cas sont autochtones, n’ont donc pas été importés, et recommande de redoubler de vigilance, car ces deux nouveaux cas démontrent qu’il existe toujours localement des foyers infectieux.
L’ARS Guadeloupe a également publié un point épidémiologique régional dont l’analyse de la situation fait ressortir ces différents points pour les îles de la Guadeloupe, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy :
 
► Depuis l’émergence de la maladie Covid-19, un total de 246 cas ont été confirmés sur nos territoires avec 194 cas confirmés en Guadeloupe, 46 à Saint-Martin et 6 à Saint- Barthélemy.
► Aucun cluster ou chaîne de transmission n’a été identifié sur nos territoires depuis la levée du confinement (11 mai).
► Les taux de positivité atteignent des valeurs très faibles (inférieures à 2% depuis le 11 mai), largement inférieures au seuil de vigilance de 5% malgré un taux de dépistage important sur chaque territoire.
► Les taux d’incidence sont également à des niveaux faibles, largement inférieurs au seuil de vigilance de 10 pour 100 000 habitants, au cours des 4 dernières semaines (semaine 25-2020 à 28-2020).
► Le nombre de consultations en ville pour une infection respiratoire aigüe est faible depuis plusieurs semaines et la part attribuable au Covid-19 est nulle.
► Aucun passage aux urgences pour suspicion de Covid-19 n’a été notifié depuis plusieurs semaines dans nos territoires.
► La surveillance active des cas graves auprès du service de réanimation du CHU de Guadeloupe a permis d’identifier l’arrivée de six patients en provenance de Guyane depuis le 28 juin 2020 dont 3 sont toujours hospitalisés à ce jour dans le service.

De cette analyse, il résulte que les données de surveillance confirment une circulation à bas bruit du virus sur la région étudiée. Cependant, la reprise du trafic aérien et les évacuations sanitaires en soutien à la Guyane, nécessite de maintenir une surveillance minutieuse et réactive afin d’éviter un risque de transmission communautaire ou nosocomiale du virus (transmission secondaire à partir de ces cas importés) et la survenue de clusters à risque de diffusion dans la population. V.D.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.