JUSTICE

Une ex-banquière de la BRED de Saint-Barth jugée pour avoir ponctionné des comptes

Une ex-banquière de la BRED de Saint-Barth jugée pour avoir ponctionné des comptes

17 June 2019
Pendant plus de quatre ans, entre 2013 et 2017, une employée de l’agence BRED de Saint-Barth arrondissait ses fins de mois en ponctionnant les comptes de ses clients, à hauteur de 4000 euros par mois, pour arriver à une somme rondelette de 218 000 euros. C’est à Tahiti où elle réside désormais qu’elle a été jugée mardi de la semaine dernière.

« Je suis rentrée à Saint-Barthélemy après mes études. J’ai eu des difficultés financières, la vie est très chère », raconte la prévenue à la barre, des propos rapportés par La Dépêche de Tahiti. Elle explique qu’elle gagnait entre 1.500 et 1.800 euros par mois. « Mon loyer représentait plus de la moitié de mes revenus. Les interdits bancaires se sont multipliés. » 
Pour améliorer son quotidien, elle chargeait au nom de ses clients des cartes de crédit à usage unique. Au fil des mois, les prélèvements ont été de plus en plus conséquents. Les clients concernés, plutôt fortunés, ont mis du temps à s’en apercevoir. L’un d’eux, après quelques années, a fini par se rendre compte de ces retraits d’argent suspects. Alertée, la banque a rapidement découvert le pot aux roses, la prévenue ayant gardé son compte à la Bred, sans prendre de précaution pour dissimuler ces apports d’argent.
La trentenaire, qui a suivi son conjoint pour s’installer en Polynésie et travaille aujourd'hui dans un organisme public, a été condamnée à deux ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve l’obligeant à rembourser la banque, qui bénéficiera aussi de 1,2 millions d’euros pour le préjudice d’image subi. La prévenue a également interdiction d’exercer une activité dans le secteur bancaire. (Source : le Journal de Saint-Barth)

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.