JUSTICE

Justice … un long fleuve  pas tranquille !

Justice … un long fleuve pas tranquille !

20 November 2020
Les affaires en tous genre sont de plus en plus nombreuses et le tribunal de Saint-Martin peine à suivre le rythme. En cause, le nombre incalculable de renvois demandés par les parties ou par leurs avocats.
 
Si la justice est souvent décriée sur ce point, il faut reconnaître que les raisons invoquées pour les demandes de renvois sont parfois surprenantes. Du côté des prévenus, c’est très varié entre celui qui décide le jour de l’audience qu’il veut finalement un avocat alors qu’il sait qu’il doit comparaitre depuis plusieurs mois, celui qui en fonction de la saison cyclonique ou des avaries de son bateau ne peut être sur l’île qu’à certaines dates mais pas à celles de son procès, celui qui oublie de se présenter ou qui a disparu des radars de la justice … Du côté des avocats, certains n’ont effectivement pas trouvé leur client, d’autres ont raté leur vol depuis Pointe à Pitre ou sont malades, ou ont réclamé des copies de dossiers non délivrées en temps et en heure … certaines affaires peuvent ainsi courir sur plusieurs années, à force de renvois, dans la majorité deux,parfois quatre années. Hier, sur les six affaires à l’ordre du jour, une seule a été jugée pour des faits datant de 2010 et les cinq autres ont été renvoyées en 2021, certaines en juin. Une pratique qui doit être modérée si l’on veut que la justice puisse se prononcer dans des délais raisonnables. D’autant que ces longueurs dans les instructions peuvent être problématiques dans des affaires complexes et laissent le temps aux instigateurs des faits, notamment de violences, de reproduire les mêmes actes, ou pire. L’une des juges du tribunal demande d’ailleurs à ce que cette problématique soit abordée avec le bâtonnier au plus vite, afin que la justice puisse reprendre son cours … normal.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.