EVENT

Élus de la Collectivité, représentants de l’État, de l’Éducation Nationale,  Miss St-Martin / St Barthélemy,  ministres de la partie néerlandaise, …  avaient tous convergés, malgré les averses, vers Quartier d’Orléans  pour célébrer ce jour spécial et assister au traditionnel défilé.
Élus de la Collectivité, représentants de l’État, de l’Éducation Nationale, Miss St-Martin / St Barthélemy, ministres de la partie néerlandaise, … avaient tous convergés, malgré les averses, vers Quartier d’Orléans pour célébrer ce jour spécial et assister au traditionnel défilé.

Saint Martin Day : une nouvelle ère s’annonce

15 November 2022
Un esprit unificateur semblait régner sur les festivités du 11 novembre qui se sont déroulées à Quartier d’Orléans. C’est en tous les cas le souhait exprimé lors des discours, que ce soit au nord comme au sud. La journée était résolument placée sous le signe de la fraternité et les averses n’ont pas eu raison des réjouissances ni du traditionnel défilé qui avait retrouvé ses fastes quelque peu oubliés ces dernières années.
De la police territoriale, aux pompiers, à l’église adventiste, aux enfants du périscolaire, aux troupes de danses folkloriques, aux associations … ce sont 570 personnes qui ont pris part au défilé, représentant cette identité plurielle chère au cœur des saint-martinois, qu’ils soient­ français ou néerlandais. Un défilé haut en couleurs sur lequel flottait l’Unity flag désormais symbole de cette unité retrouvée et voulue par les deux parties de l’île.

Une île et un peuple : le vœu de réunification est formulé

Malaïka Maxwell a donné le ton dès le début des discours en interprétant la chanson « St Maarten is my home ». Représentants du gouvernement de Sint-Maarten, élus de la Collectivité de Saint-Martin, Préfet des Iles du Nord, … les sept allocutions ont toutes salué cet effort de meilleure entente nord-sud, pour les festivités mais aussi au quotidien avec en ligne de mire le développement de collaborations inter-services, économiques, culturelles, etc.
Silveria Jacobs, sortant de son protocole habituel, s’est enflammée sur le sujet regrettant qu’il ait fallut 32 ans pour que cela devienne réalité. Mais la patience est une vertu et elle a déclaré qu’il « nous incombe, en tant que peuple, de nous unir, avec une vision commune et un engagement à travailler ensemble pour propulser ce pays dans la bonne direction. Alors, pensons-y, rêvons-y et œuvrons pour en faire une réalité ».
Un vision partagée par le Président de la Collectivité qui a profité de cette célébration populaire pour réaffirmer son souhait de planifier une économie commune, et sa volonté de défendre les spécificités saint-martinoise comme celle de parler anglais, un peu plus.

L’Unity Flag définitivement adopté

Les allocutions se sont conclues par la signature d’un protocole d'accord qui marque le début d'une unité, concrétisée par un drapeau. Dominique Louisy, 3e vice-présidente et Louis Mussington Président, pour la Collectivité de Saint-Martin, et Rodolphe Samuel, ministre de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et des sports et Silveria Jacob, première ministre, pour Sint Maarten ont ainsi signé à quatre mains ce nouveau texte qui formalise l’utilisation de l’Unity Flag. Un drapeau qui pour Louis Mussington, « nous lie tous culturellement et exprime fièrement qui nous sommes en tant que peuple et ce que nous représentons ensemble! Ce nouveau symbole culturel commun marque notre engagement à répondre aux attentes de nos populations et à contribuer à engager Saint-Martin sur la voie de la responsabilité et d'un devenir plus assuré ! ».

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.