EVENT

Réforme des retraites : une grève bien suivie  localement ; une première!

Réforme des retraites : une grève bien suivie localement ; une première!

06 December 2019
Une fois n’est pas coutume, le mouvement de contestation national à la réforme des retraites a été plutôt bien suivi localement hier, jeudi 5 décembre, regroupant une bonne centaine de personnes, majoritairement des enseignants.
 
A l’appel des syndicats UNSA Intercorporations, l’intersyndicale SNES FSU, SPEG, les manifestants, des enseignants, mais aussi des représentants de la justice et de la territoriale, se sont rassemblés dès le matin sur le front de mer de Marigot. Au préalable, les enseignants s’étaient réunis devant leurs établissements scolaires respectifs et, pour certains, avaient entravé l’entrée dans l’établissement par des chaînes. Ce fut le cas notamment du collège Mont des Accords, à Concordia. Quittant le front de mer vers 9 heures, les manifestants ont entamé une marche qui les a conduits à la préfecture, où une délégation de sept personnes a été reçue par le Secrétaire général, en l’absence de la préfète, pour faire part de leurs revendications eu égard à la réforme des retraites.
« C’est la première fois que plusieurs corporations locales de la fonction publique se réunissent pour marquer leur solidarité à un mouvement national. Par notre mobilisation, nous voulons passer le message que Saint-Martin suit et alimente le fleuve de la contestation national. Tous ensemble, nous formulons le même message pour dire « non » à une retraite au rabais », ont indiqué les représentants syndicaux.
 
Des taux de grévistes du corps enseignant supérieurs à ceux de l’Hexagone
 
Une réforme des retraites qui cristallise la colère des manifestants autour de la suppression des régimes spéciaux et le passage de 42 régimes à un régime unique, par un système de cumul de points.
A Saint-Martin et Saint-Barthélemy, selon les chiffres des services de l’Education, la grève a été suivie par 52% des enseignants du second degré et par 60% des enseignants du 1er degré. Des ratios supérieurs à ceux observés sur le territoire national, où 51.15% des enseignants du primaire et 42.32% des enseignants dans le secondaire ont manifesté.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.