EVENT

Dans les coulisses du SXM Festival

Dans les coulisses du SXM Festival

06 March 2020
Suite de notre immersion au sein du festival qui va émoustiller l’île, avec comme guide son fondateur, Julian Prince.
 
Dans les coulisses du SXM Festival
SXM Festival, le festival dont tout le monde parle… nous aussi.
Derrière 5 jours de fête au rythme de la musique électronique se cache une machine de guerre
avec un cœur en or sur lequel est tatoué « Saint Martin forever ».
 
La musique électronique.
Après notre gros dossier sur l’écologie, aujourd’hui on change de disque :
en avant le musique… électronique.
Retrouvons Julian Prince, organisateur du SXM Festival,
histoire de se mettre au diapason.
 
 
Une programmation musicale exclusivement électro / house / techno, c’est un choix bien orchestré ?
 
« Quand j’ai commencé à faire de la musique électronique, c’était bien plus un mouvement qu’une industrie. C’est ma zone de confort, mon histoire. Il était donc évident qu’elle soit le génome du SXM Festival. Je me suis beaucoup impliqué dans la programmation la première année, l’important pour moi était de construire une identité sonore, et participer à cette identité. Mais pas de l'entretenir après.
C’est le domaine d’expertise de mon partenaire à présent, Driss Skali. Mais on continue d’accorder nos violons !
Autre raison plus pratique et secondaire, le matériel. Quand tu programmes un-e DJ, tu poses les platines, il ou elle arrive avec ses clés USB ou ses vinyles et bim, c’est parti. Faire venir et jouer un groupe de rock par exemple est logistiquement et techniquement très différent. On voulait commencer avec la musique électronique pour comprendre comment ça fonctionne concrètement dans cet environnement en particulier, sans perdre notre objectif de vue : en faire profiter Saint-Martin. »
 
Compte-t-on des artistes d’ici dans cette édition de 2020 ?
 
« Oh que oui. On soutient les artistes locaux. Tous les artistes présents offrent un son propre à l'identité du festival, ils ont du talent et le prouvent au cours de l'année entière. On se réjouit d’en trouver à Saint-Martin même si en réalité, il n’y en a pas des tonnes qui jouent ce style de musique… mais ceux qui y touchent, et ils sont 14 de la Caraïbe, font tous partie de la programmation.
Et pour qu'il y en ait encore plus l’année prochaine, l’appel est lancé aux Saint-Martinois-es ! »
Fidèle à sa réputation d’une programmation soignée et cohérente, le SXM Festival version 2020 compte dans ses rangs plus d’une centaine d’artistes venant des 4 coins du monde, avec des parcours différents mais tous de concert au service de la même rengaine universelle au pouvoir rassembleur : la musique électronique.
 
Soulignons la présence de la légende de la downtempo Bonobo, les géants de la techno espagnole Audiofly, Danny Tenaglia qui fait la renommée de la house new-yorkaise, ce pionnier de génie John Acquaviva, l’ambassadeur du Maroc Amine K, Behrouz à qui l’on doit Do Not Sit On The Furniture à Miami et M.A.N.D.Y., fondateur de Get Physical.
Retenons aussi le pilier parisien de la scène underground DJ W!LD, Inessa Raum qui marche dans son sillon mais encore Guy Laliberté créateur du Cirque du Soleil et patron du club Heart à Ibiza. Sans oublier le co-fondateur de Life and Death, Thugfucker, un tiers du trio [a:rpia:r] Reresh,
Joeski père de Maya Records, le génie des fêtes à Ibiza tINI, Jan Blomqvist qui est l’inventeur du concert techno et le trio électro danois WhoMadeWho dont on fera du live un concert de louanges.
 
L’Europe sera entre autres représentée cette année par l'inimitable Ricardo Villalobos digne représentant de la techno minimale, le patron Music On! Marco Carola, Cassy la résidente du Panorama Bar, Sonja Moonear avec sa formation classique et ses sons éclectiques, Dyed Soundorom du trio Apollonia, Oxia alias Olivier Raymond et sa techno funky ou encore Bedouin qui va envoûter la foule à coup de mélodies mystiques. Enzo Siragusa fera son retour au festival ainsi que Tara Brooks qui mélange les genres pour une explosion émotionnelle tandis que Loco Dice, qui fait vivre le hip hop et l’électro en harmonie, signera sa première performance sur l'île.
La vitrine internationale se poursuit avec des personnalités comme Serge devant des Crosstown Rebels, le Libanais Rony Seikaly, le métamorphe britannique wAFF, l’argentin Hernan Cattaneo véritable icône progressiste, Tal Ohana et ses nuances de techno new-yorkaise, l'ambitieuse berlinoise Britta Arnold et le canadien Nitin pour un voyage dans les profondeurs dont il est le seul à connaitre le chemin.
 
Saluons également Chaim d’Israël avec une musique universelle, Luca Bachetti le conteur d’histoires sonores, Holmar DJ / danseur hors pair, Sabo qui charme et intrigue, Parallells aux influences jazz, Sainte Vie ou fer de lance du label Akumandra.
 
Last but not least ou comment faire une sortie en fanfare vu la thématique de cet article, terminons avec nos artistes des îles : Ivan de la Ganesherie de Guadeloupe, Swann Decamm qui est aux manettes de ‘L’amour à la plage’ en Martinique et pour représenter les couleurs de Saint-Martin : Allan P, Franck N, Dj Leo, Dj Ming, Dj Rudy, Kidzman, Ludovic Coudert, Master Gee, Mister T, Stabtone et Vector qui y est originaire.
 
ça en fait du beau monde… mais vu qu’on ne peut malheureusement pas tous les décrire -pardon pour cette fausse note- et qu’on ne veut mettre de bémol à personne ni se faire sonner les cloches, ruez-vous sur l’application du festival pour retrouver l’intégralité de cette harmonieuse gamme d’artistes :
« SXM Festival » par Tune Productions, disponible sur Google Play et Apple Store.

 
Dans notre édition de mardi prochain Jour J -1 suite et fin, dernier volet de notre dossier : « Outro : les scènes du festival. »
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.