EVENT

174e anniversaire de l’abolition de l’esclavage : Une cérémonie haute en couleur et forte en émotions

174e anniversaire de l’abolition de l’esclavage : Une cérémonie haute en couleur et forte en émotions

31 May 2022
La journée de samedi 28 mai dernier a fait raisonner tout le long le mot Liberté. Et c’est au pied de la statue Lady Liberty, symbole de l’émancipation, que la cérémonie mettant à l’honneur l’abolition de l’esclavage à Saint-Martin a débuté, devant un parterre de personnalités politiques, mais aussi du monde associatif et de familles.
C’est le 27 avril 1848, qu’à l’instigation de Victor Schoelcher, a été officiellement décrétée l’abolition de l’esclavage, interdisant en ces termes « tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres » et à tout français, même en pays étranger, de posséder, d'acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement, à tout trafic ou exploitation de ce genre. Le décret précise également que « nulle terre française ne peut plus porter d'esclaves ». Le décret prévoyait que dans les deux mois après sa promulgation, l’ensemble des esclaves noirs ou métis aux Antilles, à la Réunion et au Sénégal devaient ainsi être libérés. Ainsi, à Saint-Martin, c’est le 28 mai de cette année 1848 que les esclaves ont pu recouvrer leur liberté. Une histoire que n’a pas manqué de rappeler Alex Richards, directeur général adjoint de la délégation du développement humain, qui, en maître de cette cérémonie, a ouvert la voie à un joli spectacle préparé par les enfants de la BCD et du périscolaire, retraçant les moments forts de la vie puis de l’émancipation des esclaves. Les danseuses de la troupe Grain d’Or, ont tour à tour dansé la Liberté, au rythme du tambour d’Elié Coquillas et d’autres musiciens traditionnels. La chanteuse Natisha Hanson, accompagnée par ses élèves, a quant à elle entonné l’hymne de Saint-Martin ainsi qu’une reprise de Freedom (Bob Marley).
 
Une stèle érigée aux noms de six personnalités de l’île
 
Les discours rendant hommage à cet acte fondateur venant clore cette période sombre de l’histoire et rappelant les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité, ont ensuite été prononcés par la 3e vice-présidente de la Collectivité Dominique Louisy, suivie par le président Louis Mussington, puis par la sénatrice Annick Pétrus et la députée Claire Javois et enfin par le représentant du préfet, Fabien Sésé.
Une stèle a également été érigée aux côtés de la Lady Liberty sur le rond-point d’Agrément, aux noms de six personnalités ayant contribué à l’émancipation du peuple saint-martinois : Alfred E. VAN HEYNINGEN, Inès BALY, connue sous le nom de Tantante Nez, Siméone TROTT a.ka. Ma'zell, Yvette FLEMING HODGE a.ka Mam Fleming, Nathaniel DAVIS a.k.a Tanny &the Boys, Nathaniel BENJAMIN a.k.a Nat.
Pour clôturer la cérémonie, les traditionnelles gerbes de fleurs ont été déposées aux pieds de Lady Liberty.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.