ENVIRONMENT

PPRN, quelle suite donnée aux réunions publiques ?

PPRN, quelle suite donnée aux réunions publiques ?

07 June 2019
Depuis la réunion publique avortée de mercredi 29 mai dernier, la préfecture se fait discrète. Quelles suites sont donc données aux réunions publiques, un sujet qui exacerbe les tensions sociales ?

Une conférence de presse avait été annoncée pour mardi dernier, mais a été annulée au dernier moment. En revanche, la préfète était sur les ondes de SOS Radio, la matinée du lendemain, mercredi. Et même si une vidéo qui retrace les grandes lignes de ce qui devait être présenté à la réunion publique du 29 mai dernier, a été mise en ligne sur la page Facebook de la préfecture, pour l’heure, rien n’est officiellement dit et la place est laissée à toutes les hypothèses. La 3e réunion réglementaire a-t-elle été validée par la préfecture, comme l’a finalement été la 2e réunion qui avait pourtant été annulée pour être reportée ? Qu’en est-il de la tenue des quatre réunions supplémentaires annoncées par la préfecture, qui ne figurent toutefois pas dans l’arrêté préfectoral émis le 12 mars dernier et qui sont prévues de se dérouler dans les différents quartiers ? 

UN COMPTE-À-REBOURS ENCLENCHÉ

Quoi qu’il en soit, le compte-à-rebours du calendrier avancé par l’Etat a bel et bien démarré. Suite à la sortie dudit décret préfectoral « DEAL » en mars dernier portant prescription de la révision du PPRn, signé par le Préfet de Guadeloupe, Philippe Gustin, les 3 réunions publiques ainsi que les réunions avec les services de la Collectivité étaient prévues sur la période des mois d’avril à juin. A la fin de ce mois de juin, le PPRn doit être approuvé par anticipation puis annexé à l’actuel Plan d’Occupation des Sols (POS). Une consultation de la Collectivité et de la population doit ensuite avoir lieu entre les mois de juillet et décembre, pour déboucher sur une validation définitive au 31 décembre 2019. 
La population est bien évidemment en attente de connaître les tenants et les aboutissants de ce nouveau PPRn pour se projeter dans l’avenir. Or la 2e réunion qui devait présenter à la population la nouvelle carte des aléas des risques de submersions marines, déclinée quartier par quartier, n’a pas pu avoir lieu. Et la 3e réunion qui avait pour objet la présentation de la carte des enjeux, du plan de zonage réglementaire et du règlement, n’a pas non plus eu lieu *. 

A CE STADE QUE VA DÉCIDER L’ETAT ?

Est-ce que ces réunions avortées vont être déclarées valables ? Même si  nous n’en avons pas la certitude, n’ayant pas été en mesure de joindre la préfète Feucher, il paraît toutefois vraisemblable que cette 3e réunion ait été actée, tout comme l’a été la seconde.
Et à un peu plus de 20 jours de l’échéance donnée avant l’application par anticipation de ce PPRn révisé, il semblerait que la préfète Sylvie Feucher préfère désormais pouvoir s’exprimer seule sur les ondes ou face à une caméra. 


Capture-décran-35.jpg

*Nous reviendrons dans notre édition de mardi prochain sur les différents zonages par quartier (bleu, orange, rouge clair ou rouge foncé) et leurs nouvelles réglementations. 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.