ENVIRONMENT

Jeudi, réunion publique dans le quartier de Sandy Ground

Jeudi, réunion publique dans le quartier de Sandy Ground

17 June 2019
La Préfecture a annoncé la tenue de 4 réunions publiques au cœur des quartiers. La première d’entre elles a eu lieu hier en fin d’après-midi dans l’enceinte du lycée professionnel de Concordia et concernait le Conseil de quartier n°3 qui couvre le secteur allant du cimetière de Marigot jusqu’à Morne Valois. Jeudi 20 juin prochain, la seconde réunion publique est programmée à 17 heures à l’école Aline Hanson et concernera le quartier n°4, à savoir le secteur qui s’étend du cimetière de Marigot jusqu’aux Terres Basses en intégrant toutes les sections de Sandy Ground.

La préfecture a posté sur sa page Facebook une vidéo de 16 minutes explicitant le projet de révision du PPRn, les 4 zones (bleue, orange, rouge clair et rouge foncé) les projets de zonages des quartiers et les indicateurs d’aléas, ainsi que les mesures et règles qui s’appliqueront dans chacune de ces zones.

Dans les zones qui sont en bleu, dont le niveau d’aléa est faible (submersion relevée entre 0 et 1 mètre), les nouvelles constructions seront autorisées tant que les zones habitables sont prévues d’être situées au-dessus de la côte de référence (entre 0 et 1 mètre). Les reconstructions sont également autorisées en procédant à une réduction de la vulnérabilité, à savoir en prévoyant les lieux de sommeil à l’étage. 

Pour les zones en orange, dont le niveau d’aléa est fort (entre 1 et 2 mètres de submersion relevés), il est précisé que les nouvelles constructions seront autorisées dans le cadre d’un aménagement global qui permettrait de faire disparaître ou de réduire le risque naturel, pour combler « les dents creuses » ou pour des infrastructures publiques. Les bâtiments déjà existants et endommagés pourront être reconstruits avec une réduction de la vulnérabilité, à savoir en prévoyant les lieux de sommeil à des niveaux supérieurs à la côte de référence (2 mètres). Toutes les autres constructions seront interdites.

Dans les zones en rouges clair, dont les niveaux d’aléas relevés sont estimés forts à très forts (submersion supérieure à 2 mètres et choc des vagues), les nouvelles constructions ne seront autorisées que dans le cadre d’un aménagement global réduisant le risque naturel, pour combler les « dents creuses » à l’exception de construction de lieux de sommeil (ce qui équivaut à dire pas de constructions d'habitations ni d'hôtels). Les constructions d’infrastructures publiques sont quant à elles autorisées. Les reconstructions sont également autorisées en prévoyant une réduction de la vulnérabilité, à savoir toujours les lieux de sommeil situés au-dessus de la côte de référence, en l’occurrence au-dessus de 2 mètres. Dans ces zones, aucune chambre à coucher ne peut être rajoutée. 

Quant aux zones rouges foncées, où l’aléa relevé est de niveau fort à très fort, seules les constructions d’infrastructures publiques et portuaires ainsi que les réparations sont autorisées. Toutes les autres constructions sont interdites. 

Concernant le quartier n°3 qui fait l’objet d’une réunion publique ce jeudi 20 juin, à 17 heures, à l’école Aline Hanson de Sandy Ground et qui couvre le secteur allant des Terres basses à Sandy Ground, jusqu’au cimetière de Marigot, dans la  zone rouge foncée, les habitations pourront être réparées en respectant les prescriptions réglementaires. Les nouvelles constructions seront interdites. Dans la zone bleue qui concerne l’intérieur du quartier de Sandy Ground, toutes les constructions nouvelles ou reconstructions seront autorisées, toujours sous prescriptions. 

Les réunions suivantes auront lieu lundi 24 juin à 17 heures à la Cité Scolaire Robert Weinum et concernera le quartier n°2, et le jeudi 27 juin à 17 heures au collège de Quartier d’Orléans pour le quartier n°1.

TERRES-BASSES.jpg

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.