ENVIRONMENT

La filière plastique à nouveau opérationnelle dans quelques jours

La filière plastique à nouveau opérationnelle dans quelques jours

08 October 2019
Depuis le passage de l’ouragan Irma, la machine servant à composer les balles des déchets plastiques est inopérante. La pièce défaillante devrait arriver sur l’île dans quelques jours, rendant à nouveau possible le traitement de la filière. La population est invitée à respecter scrupuleusement le tri de ses déchets.

Certains de nos lecteurs nous informaient dernièrement sur le ramassage des ordures par les éboueurs qui mélangeraient dans la benne des camions, sans les distinguer, les contenus des bennes recevant les déchets triés. En clair, les populations feraient en amont l'effort de trier leurs déchets, en mettant dans les réceptacles jaunes le carton, les bouteilles, tous produits en plastique plastique et les canettes en métal de boissons et dans les réceptacles verts les bouteilles en verre. Toutefois, pendant le ramassage les éboueurs videraient indifféremment le contenu de ces bacs dans la même benne de leur camion.
Prenant attache auprès de l’écosite et de ses exploitants de la société Verde Sxm, il nous était effectivement confirmé que la filière "plastique", qui concerne les déchets devant être déposés dans les conteneurs jaunes, n’était plus fonctionnelle depuis le passage de l’ouragan Irma. En cause la défaillance de la machine utilisée pour constituer les balles de ces matériaux qui sont ensuite acheminés vers la Guadeloupe pour y être retriés et traités. La direction nous assurait toutefois que le problème était en passe d’être réglé, la pièce défaillante devant arriver dans les prochains jours. La machine devrait donc être réparée rapidement et les balles « plastique » pourront à nouveau être constituées. La population doit donc toujours observer strictement ces règles de tri, et mettre dans les conteneurs jaunes, les cartons, les plastiques et les canettes de boisson.
 
La filière « verre » n’a jamais été à l’arrêt
 
En revanche, la filière verre n’a jamais été à l’arrêt et le contenu des conteneurs verts n’a jamais cessé d’être collecté par un circuit de ramassage indépendant des autres ordures ménagères. Il est impératif là-aussi de continuer à procéder au tri de ces déchets en verre, pour que l’île s’engage plus dans la voie de l’éco-responsabilité.
Du côté de l’écosite toujours, une préoccupation importante concerne le traitement des déchets issus de la déconstruction qui sont autorisés à entrer sur le site, en l’occurrence les ferrailles et autres métaux. L’important volume de ces déchets ferreux et également la réglementation en vigueur imposent une lenteur dans leur traitement. Le dossier est également suivi par la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement, la DEAL. Un premier bateau chargé de ces déchets a pu quitter l’île avant l’été et un autre devrait pouvoir partir avant la fin de l’année.
 
Les déchets inertes toujours déversés dans la nature
 
Quant à la filière des déchets inertes, gravats et autres déchets issus des travaux de reconstruction, lesquels ne sont pas autorisés à entrer sur le site de Grandes Cayes, elle n’est toujours pas organisée de manière réglementaire et ces déchets continuent pour la plupart d’être déversés sauvagement dans la nature. L’île qui prétend vouloir accueillir un tourisme haut de gamme, a encore un long chemin à parcourir, pour parvenir à la hauteur de ses ambitions. Un premier pas, et pas des moindres, consisterait déjà à équiper le territoire de simples poubelles, qui permettraient peut-être d'éviter à certains de jeter ses déchets à même le sol…
 

 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.