ENVIRONMENT

Fiona, Ian … les phénomènes dévastateurs confirment une saison active

Fiona, Ian … les phénomènes dévastateurs confirment une saison active

30 September 2022
Septembre n’aura pas failli à sa réputation de mois intense en termes d’activité cyclonique. Après Fiona, c’est au tour de Ian de causer d’importants dégâts sur son passage. Encore deux mois tout juste, avant que la saison ne se termine. D’ici là il est important de se tenir informé.
Les îles du nord ont eu la chance d’être épargnées par Fiona mi-septembre, mais tel ne fut pas le cas de la Guadeloupe où les dégâts matériels ont été considérables sur la Basse-Terre et l’on déplore un décès. Son effet dévastateur a été décuplé en touchant le Canada. La Nouvelle Ecosse et les îles de la madeleine, pourtant habituées aux tempêtes avaient rarement connu un phénomène d’une telle ampleur. Deux personnes ont été tuées. L’intensité de la tempête post-tropicale et sa trajectoire pose une nouvelle fois la question des répercussions du changement climatique. D’autant que les phénomènes s’enchaînent. Après avoir dévasté Cuba, l’ouragan Ian a touché la Floride en catégorie 4, provoquant une forte élévation du niveau de la mer déclenchant des inondations catastrophiques et privant plus de 2,6 millions de foyer d’électricité. Il va impacter également les cotes de la Caroline du sud, rétrogradé en catégorie 3, ce vendredi avant de s’enfoncer dans les terres, ce qui devrait continuer de l’affaiblir.

Les îles du nord placées en vigilance jaune

Et l’activité continue dans l’Atlantique avec la formation d’une nouvelle onde tropicale qui va se renforcer, mais qui ne devrait pas concerner l’arc Antillais. Cependant, toute cette activité génère des perturbations et le week-end sera pluvieux. Les îles du nord sont placées depuis jeudi en vigilance jaune pour fortes pluies et orages.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.