EDUCATION

Le D’PASS définit sept priorités pour atteindre l’excellence

Le D’PASS définit sept priorités pour atteindre l’excellence

26 January 2021
Déclinaison du projet académique national aux spécificités territoriales de chaque académie, le D’PASS pour les Iles du Nord s’est fixé, à l’échéance 2023, de travailler sur sept priorités afin de remettre l’éducation sur la voie de l’excellence et réduire les écarts de niveaux avec la Guadeloupe.
 
Par période de trois ans, les académies doivent présenter des plans venant s’inscrire dans le projet académique national. Pour la première fois, les Iles du Nord ont été concrètement sollicitées afin de présenter un projet différent de celui de la Guadeloupe, venant tenir compte des réalités des deux îles sœurs, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Un cheval de bataille du vice-recteur Michel Sanz et de ses équipes, face aux particularités bien réelles de ces deux territoires, particulièrement celui de Saint-Martin. Des groupes de travail inter-catégoriels et inter-degrés ont-ils ainsi été constitués, composés des personnels de la communauté éducative, et les travaux menés depuis 2019 ont fait émerger les stratégies à mettre en œuvre pour vaincre les écueils qui empêchent de tirer vers le haut les niveaux d’éducation.
 
Tirer vers le haut
 
Et, de toute évidence suite aux constats réalisés, les premiers plans prioritaires à mettre en œuvre dans les plus brefs délais concernent le renforcement de la maîtrise des fondamentaux et la valorisation du multilinguisme, deux facteurs principaux pour parvenir à la réussite des élèves à Saint-Martin. Viennent ensuite le développement des arts et de la culture pas suffisamment mis en valeur pour permettre aux élèves de s’épanouir pleinement dans ces domaines, du numérique devenu désormais incontournable, de la prévention et de la lutte contre l’absentéisme particulièrement fort dans le second degré, de la nécessaire formation continue aux enseignants afin qu’ils soient toujours au plus près des tendances éducatives, et du renforcement des liens « écoles / familles », reconnus beaucoup trop faibles sur le territoire pour maximiser l’accompagnement de l’élève.
 
Libre choix des établissements scolaires pour la priorisation des plans
 
« Ces sept plans qui présentent les écueils et des solutions pour les évincer ont été présentés aux enseignants et aux directeurs d’établissements, lesquels, pourront choisir de mettre l’accent sur l’une ou l’autre des priorités, en fonction des spécificités dudit établissement », commente Michel Sanz pour qui cet outil D’PASS est fondamental et constitue une réelle opportunité afin de coller au plus près des réalités éducatives du territoire.
 
« Ambition et pragmatisme »
 
Une déclinaison du projet académique national qui a deux maître-mots : l’ambition et le pragmatisme. « Nous nous devons d’être ambitieux pour ces deux territoires des Iles du Nord. Ce n’est plus une utopie. Le D’PASS nous permet ainsi d’avoir plus de poids et de cohérence dans la mise en œuvre de la politique nationale et académique de l’Education », conclut le vice-recteur.
Les plans du projet académique pour les Iles du Nord ainsi formellement présentés et inscrits pour les 3 prochaines années seront soutenus pas des enveloppes budgétaires spécifiques, par exemple pour le développement du numérique.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.