EDUCATION

L’Éducation Nationale se mobilise pour la sécurité sur les routes à Saint-Martin

L’Éducation Nationale se mobilise pour la sécurité sur les routes à Saint-Martin

15 December 2020
« L’acquisition des comportements qui permettent de se protéger des dangers de la circulation et de tenir compte des autres usagers de l'espace routier demeure une priorité » pour l’État. Faire prendre conscience aux plus jeunes des règles élémentaires de sécurité est également primordial à Saint-Martin. Une première convention était signée hier entre le vice-rectorat et l’association Sécurité Routière SXM.
 
Cette éducation à la sécurité routière a pu voir le jour dans le cadre de la politique de la ville, mené conjointement par l’État et la Collectivité de Saint-Martin, qui tous deux accompagnent financièrement le projet. La convention signée hier entre Sécurité Routière SXM et le vice-rectorat formalise les premières actions mises en place.
 
L’éducation des plus jeunes pour un avenir plus sûr
 
Le comportement des usagers de la route est une vraie problématique au quotidien sur l’île. Les enfants doivent prendre conscience des règles, et ce dès le plus jeune âge. Ce partenariat a pour objectif, dans la continuité de l’accompagnement éducatif, de leur faire acquérir les bons réflexes, leur permettant de se protéger des dangers de la circulation tout en tenant compte des autres usagers. Dans cette première étape ce sont les écoles primaires qui sont concernées et plus particulièrement celles de Sandy Ground et de Quartier d’Orléans. Deux quartiers où l’utilisation des deux roues, vélos ou scooters, est souvent précoce. Quartier d’Orléans a par ailleurs payé un lourd tribut, cette année, comme le rappelle Madame Petchy-Dorville, directrice de l’école Clair St Maximin. C’est pourquoi, l’opération qui était destinée au CM2 dans cette école a été élargie aux CM1. Même son de cloche de Madame Petchy, directrice de l’école Omer Arrondell où l’opération concerne également les CM1 et CM2. A Sandy Ground, à l’école Aline Hanson l’opération s’inscrit dans le projet de « l’année de la paix », fil conducteur de cette année qui se décline sur plusieurs thématiques.
 
Attestation de Première Éducation à la Route
 
Concrètement les 300 élèves de ces écoles primaires recevront chacun six heures de cours théoriques et deux heures de pratique. La théorie sera dispensée pour la première heure par les membres de Sécurité Routière SXM ; les professeurs prendront ensuite le relais pour inculquer la pédagogie et décider de l’aptitude de chaque élève à l’APER (Attestation de Première Éducation à la Route). L’association reprendra ensuite la main avec deux heures de pratique sur la piste de sécurité routière mise à disposition par la Préfecture. A pied, à vélo ou en tant qu’accompagnant dans le véhicule de leurs parents par exemple, les enfants devront se familiariser avec les bons usages. C’est la première fois qu’une telle initiative, aussi complète, est mise en place sur le territoire. Elle va permettre de développer sur du long terme l’éducation à la route. A terme, l’idée est que chaque élève des écoles publiques de l’île puisse en bénéficier, car seule une formation de masse conduira à la réussite, à savoir aboutir à des comportements plus respectueux, pour soi et pour les autres. Il faudra continuer dans les collèges et lycées … pour responsabiliser chacun et sauver des vies.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.