Print this page
Enfin une Mission Locale pour la jeunesse saint-martinoise !

Enfin une Mission Locale pour la jeunesse saint-martinoise !

21 December 2021
En ce mois de décembre, la Mission Locale de Saint-Martin a été mise en place. Un dispositif important pour la jeunesse de l’île, qui a été jusqu’alors assuré par le service Accueil, Information, Orientation de la Collectivité. Saint-Martin restait la seule Collectivité de l’Hexagone à ne pas disposer de cet organisme à la mission de service public.
 
Petit historique national…
 
Créées à titre expérimental en 1982, peu après l’élection de François Mitterrand à la Présidence de la République, les Missions locales avec pour objectifs de favoriser l’insertion sociale et professionnelle et sociale des jeunes de 16 à 26 ans et de lutter contre l’exclusion, devaient rester provisoires, le temps que la situation de la jeunesse s’améliore. Ceci étant, elles se sont pérennisées avec le temps, tant leur utilité est devenue prégnante pour une jeunesse dérivante. Dès lors, les Missions locales se sont développées par la volonté conjointe des collectivités territoriales et de l’Etat d’organiser localement une intervention globale au service des jeunes. Elles sont désormais au nombre de 436 sur l’ensemble du territoire national à exercer une mission de service public de proximité pour un accompagnement de cette tranche d’âge des jeunes âgés dans leur insertion professionnelle et sociale. Au niveau du territoire national, ce sont 1.1 million de jeunes qui sont accompagnés chaque année par les Missions locales.
 
… Et local
 
C’est en 2001, alors que Saint-Martin était encore commune de la Guadeloupe, qu’une Mission locale a été créée pour la jeunesse du territoire. Elle occupait à l’époque les locaux très exigus situés rue de la République à Marigot, actuellement occupés par la Ligue de football. C’est, déjà, Corine Pineau, qui avait eu pour mission de mettre en place ce dispositif pour la jeunesse. En 2008, avec l’évolution statutaire de Saint-Martin, passant de commune de la Guadeloupe à Collectivité d’Outre-mer et récupérant ainsi les compétences d’une commune, mais aussi d’un Département et d’une Région, la Mission locale de Saint-Martin, telle qu’elle avait été créée, sous l’égide du Département et de la Région de Guadeloupe, ne pouvait plus rester en l’état. Le besoin restant d’importance pour la jeunesse du territoire, la Collectivité créait alors le service Accueil Information Orientation, dirigé depuis lors par Corine Pineau, et dont les services et les objectifs s’apparentent à celles d’une Mission locale, sans pour autant pouvoir bénéficier des dispositifs prévus pour l’organisme…

Une première pierre en 2016
 
En 2016, au cours d’une visite éclair de la Ministre du travail de l’époque, Myriam El Khomri, une première pierre avait été scellée aux abords du plateau sportif de Concordia, a proximité de la médiathèque, pour la construction de la future Mission locale. Prenant la pelle et la pioche, la ministre avait alors lancé : « Toutes les collectivités de l’hexagone ont leur Mission locale ! Celle de Saint-Martin sera la dernière de France ». Une pose de première pierre certes très protocolaire, mais il était alors assuré que les travaux devaient démarrer courant de l’année 2017 pour une livraison fin 2018. Une enveloppe totale de 2.7M€ dont 1.7M€ financé par l’Etat était déjà programmée…

La Mission locale de Saint-Martin, la dernière de France
 
La suite, on la connaît. En 2017, entre changements de gouvernance, au niveau national mais aussi territorial, catastrophe cyclonique puis pandémie… c’est le service AIO de la Collectivité qui a poursuivi cette mission de service public de proximité pour la jeunesse.
La mise en place opérationnelle de la Mission locale de Saint-Martin en ce mois de décembre, toujours la dernière du territoire national, n’est pas un exploit en soi, mais bien une réelle avancée pour la jeunesse. « Ce jour est important pour #SaintMartin en général et sa jeunesse en particulier. Il s’agit de la mise en place opérationnelle de la Mission locale du Territoire. En tant que Conseillère territorial, Mme Annick Petrus est élue Présidente de la structure par les membres. Je félicite les services de la Collectivité qui, sous la houlette de notre directeur général adjoint Jocelyn Elouin, sont parvenus à cette issue heureuse que j’appelle de mes vœux depuis de si nombreuses années. Le vide était immense. Avec nos partenaires nous aurons tous à cœur de faire en sorte que la plus récente Mission locale de France devienne aussi l’une des plus performantes, pour que notre jeunesse réussisse mieux », a posté le président Gibbs sur son compte Facebook.
Le budget 2022 de Mission Locale territoriale est à hauteur de 666 500€, financés par la DIECCTE-CPO (129750€), la DRAJES (9000 €), Pôle Emploi (33750€), l’ARS (15000 €). La Collectivité prend à sa charge pour 2022 la somme 491800 € plus 45000€ pour la mise à disposition de locaux. Le personnel de la Mission locale (direction et personnels administratifs) sera mis à disposition par la Collectivité.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.