EDUCATION

Prise en compte du bilinguisme dans le système éducatif

Prise en compte du bilinguisme dans le système éducatif

20 September 2019
Les Services de l’Education de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin ont publié et diffusé début septembre une brochure qui fait état des priorités données et des actions spécifiques mises en place sur les deux îles sœurs, tenant compte de la spécificité propre de chacune d’elles. Un document instructif qui décline un système éducatif plus juste, plus inclusif et résolument tourné vers l’avenir. Focus sur les actions spécifiques en faveur du bilinguisme.

S’inscrivant dans le projet académique national, la politique éducative menée dans les Iles du Nord, notamment à Saint-Martin, doit cependant s’adapter à un mode de fonctionnement et des réalités particuliers, en l’occurrence le multilinguisme, le melting-pot culturel des élèves et l’éloignement géographique de ces deux îles du rectorat de l’Académie de Guadeloupe. Pour exemple, le recteur d’Académie, Mostafa Fourar, relève que dans le collège de Quartier d’Orléans, 80% des élèves sont de langue maternelle anglaise et pratiquent cette langue dans leur foyer. Ainsi, pour la prise en compte du multilinguisme dans le système éducatif, ce sont plus de 500 élèves répartis sur 29 classes de la maternelle à la classe de troisième, qui bénéficient depuis cette rentrée de septembre d’un apprentissage à parité d’horaire dans les deux langues, française et anglaise. Ce sont les classes bilingues. Des dispositifs bi-langues, mixant en sus de l’anglais, l’espagnol ou bien le créole, sont également mis en place dans tous les collèges. De même, les deux lycées de Saint-Martin disposent de sections euro-caribéennes. Du côté des enseignants, 200 d’entre eux se sont inscrits volontairement dans le programme de formation en « Français Langue Etrangère », leur permettant une meilleure adaptation des pratiques pédagogiques au contexte socioculturel des élèves.
 
Des enseignements adaptés aux besoins du territoire
 
L’île de Saint-Martin, à vocation quasi-exclusivement touristique, dégage des besoins importants en personnel qualifié dans ce secteur. Un enseignement inédit dans le système éducatif national a été mis en place : Les élèves des classes de 4e et 3e des collèges de l’île reçoivent un enseignement spécialement dédie au tourisme dispensé en français, anglais, espagnol et créole, leur permettant de mieux connaître leur territoire et de le valoriser. Un enseignement encadré par une convention signée entre l’Education nationale, la Collectivité et l’Office de tourisme de Saint-Martin. De même, mis en œuvre depuis 2016, le pôle d’excellence hôtellerie-restauration et tourisme propose des formations post-bac, des BTS en rotation, dans les secteurs de l’hôtellerie, la restauration et le tourisme avec un enseignement dispensé en français, anglais et espagnol et une obligation de stage d’une période de 10 semaines à l’étranger.
 
Voyages pédagogiques et activités en tous genres
 
En outre, chaque année, ce sont de plus en plus d’activités qui sont organisées dans le cadre scolaire, mais à l’extérieur des établissements, avec en l’occurrence des voyages pédagogiques et linguistiques dans l’Hexagone ou à l’étranger, mais aussi une augmentation de l’offre culturelle et sportive.
Que des projets nouveaux et novateurs pour replacer l’éducation au cœur des priorités et redonner aux enfants et aux jeunes l'envie d'apprendre leur territoire, mais aussi d'aller à la découverte du monde.

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.