ECONOMY

Tous les hôtels en partie française sont fermés

Tous les hôtels en partie française sont fermés

27 March 2020
Les hôtels de la partie française sont tous fermés, à l’exception de l’Hommage Hôtel à la Baie Nettlé (ex-Mercure) qui est resté ouvert pour héberger des touristes qui n’auraient pas pu rentrer chez eux. La majorité du personnel a été placé dans le dispositif du chômage partiel.

Seule une partie du personnel assurant la maintenance des établissements est encore en activité. C’est ce qu’a annoncé hier le président de l’Association des Hôteliers (AHSM), Patrice Seguin, lors d’une conférence de presse en visio-conférence, précisant que l’association n’avait cependant pas de visibilité sur les villas et autres hébergements mis en location saisonnière. Toutefois, il est avéré que les touristes ont bien vidé l’île de Saint-Martin en pleine période touristique, pour aller se confiner dans leurs pays respectifs. « C’est une catastrophe économique qui arrive au plus mauvais moment, alors que les professionnels du tourisme (les hôtels, les restaurants, les activités en tous genres, les sociétés de location de voitures, etc…) escomptaient sur cette saison, la première vraie saison depuis l’ouragan Irma, pour pouvoir se projeter à nouveau dans l’avenir », commente-t-il.
Une saison qui avait déjà été gravement perturbée au moment de son démarrage, avec les événements qui ont secoué la partie française en décembre dernier. Mais qui pour autant semblait au final plutôt bonne, « les hôtels affichaient quasi-complets quand ils ont dû être évacués de leurs clients », rajoute Patrice Seguin.
 
C’est l’incertitude qui règne
 
Tous les professionnels du tourisme savent d’ores et déjà que la saison est désormais compromise, et qu’ils n’auront pas généré la trésorerie suffisante pour pallier la basse saison.
Et si les dispositifs de l’Etat devraient permettre de sauver les entreprises locales, Patrice Seguin précise « qu’il faut se méfier des effets d’annonces et être certain que ces dispositifs promis viendront à temps et que les reports d'échéances seront bien effectifs ». Quant au dispositif de mise en activité partielle, qui devrait permettre d’éviter des licenciements, les entreprises doivent toutefois avancer les sommes dues… Et la date du remboursement n’a pas encore été annoncée par le gouvernement. Les entreprises doivent donc avoir suffisamment de trésorerie pour avancer les salaires… Quoi que l’on dise, ce sont bien les plus grosses structures qui vont pouvoir se maintenir à flot et faire le pont avec les aides annoncées par le gouvernement.
 
« Il faut se tenir prêt pour la reprise »
 
Concluant sur une note plus positive, le président de l’AHSM se dit confiant dans le potentiel que l’île de Saint-Martin a à offrir et souligne que cette période de non-activité doit conduire l’ensemble des professionnels du tourisme à se réinventer : « A la différence de la catastrophe Irma, c’est aujourd’hui tout notre environnement concurrentiel qui se retrouve dans la même situation.
Tous les pays du monde et a fortiori toutes les îles voisines qui sont nos concurrentes directes sont également touchés par cette crise sanitaire. Profitons de cette période pour préparer notre retour et nous repositionner avec force sur le marché du tourisme caribéen quand il se rouvrira ! ». Patrice Seguin souhaite rappeler à ce titre que « l’union fait la force » et invite une nouvelle fois l’ensemble des acteurs du tourisme à se rassembler autour de l’AHSM, afin de travailler tous ensemble selon une logique par filière des métiers.

 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.