ECONOMY

FEDOM : un réel soutien pour les entreprises de l’outre-mer

FEDOM : un réel soutien pour les entreprises de l’outre-mer

10 March 2020
Fin février, la Fédération des Entreprises des Outre-mer (FEDOM) présentait lors d’une conférence de presse, sa dernière édition : « entreprise d’outre-mer, ce qui change en 2020 ».
 
Ce document formalise, sous forme de fiches techniques, les nouvelles dispositions fiscales et sociales applicables aux entreprises en 2020 après la promulgation fin décembre 2019 de la loi de financement de la sécurité sociale pour l’Outre-Mer. Tout l’intérêt réside dans l’analyse faite par la FEDOM qui entre dans le détail technique de chaque dispositif.
 
Des fiches pratiques
 
Outre le recensement des modifications nationales, elles ont pour objectif premier d’aider les entreprises ultra marines à appréhender de manière concrète les dispositifs fiscaux spécifiques qui les concernent et les évolutions concernant les taux et les seuils d’exonération. Une démarche nécessaire selon le Président de la FEDOM, Jean-Pierre Philibert, qui estime qu’une «grande partie des entreprises travaillant dans ces territoires ne sont pas au courant des dispositifs d’aides ou d’exonérations de charges existants», même si, la nouvelle loi de finance comporte moins de dispositions spécifiques aux outre-mer cette année.
L’autre finalité est de dresser un bilan économique précis afin d’inciter de potentiels investisseurs à se développer dans ces territoires. Elles sont adressées aux adhérents de la FEDOM mais également aux grandes administrations et aux politiques.
Dans les jours à venir, la FEDOM produira également un guide de tous les dispositifs concernant les outre-mer, associé à une application. L’objectif est de mieux faire connaitre ces outils dans le contexte d’une année compliquée en tenant compte non seulement des réalités économiques mais aussi sociales et des grandes tendances.
 
2020, année compliquée
 
La vigilance est effectivement de mise car 2020 est également l’année de la redéfinition de tous les dispositifs d’aides par Bruxelles. Jean-Pierre Philibert espère que le gouvernement présente une « copie nette ». En effet, avec le problème des retraites, le contexte budgétaire, et surtout la politique de la chaise vide dans bon nombre d’administrations ou encore l’absence de conseiller d’outre-mer auprès du Président de la République, l’année s’annonce inquiétante.
Sans compter sur les hauts fonctionnaires qui sont peu enclins à faire carrière en outre-mer (la Martinique n’a pas eu de Préfet pendant plusieurs semaines). La Ministre Annick Girardin ne peut tout mener de front. Les fiches sont une contribution de la FEDOM à l’outre-mer, avec le vœu pieu qu’elles soient une incitation à l’investissement, mais son action va bien au-delà … Ses actions de lobbying auprès des plus hautes instances administratives permettent de faire avancer certains dossiers. Lesquels ? c’est ce que nous avons demandé, avec un focus plus particulier sur Saint-Martin, au Président Philibert et à Michel Vogel, Président de la FIPCOM. A suivre dans notre prochaine édition …
 
FEDOM – FIPCOM :
des leviers économiques auprès de l’état
Créée en 1986, la Fédération des Entreprises des Outre-mer (FEDOM) est une association composée des organisations patronales des départements, collectivités, pays et territoires d’Outre-mer. Elle regroupe les organisations socio-professionnelles territoriales : MEDEF, MP, CPME, CCI, mais également les structures professionnelles sectorielles (BTP, tourisme, agroalimentaire, distribution…) et les entreprises ayant des liens étroits avec les Outre-mer. Ces organisations patronales représentent environ 120 000 entreprises employant près de 700 000 salariés. La FEDOM est désormais l’interlocuteur principal des pouvoirs publics sur tous les domaines du développement économique et social des Outre-Mer.
Saint-Martin est l’un des derniers territoires à avoir intégré la FEDOM (avec Wallis et Futuna). Depuis fin 2017, la Fédération Inter Professionnelle de la COM de Saint Martin (FIPCOM), qui regroupe aujourd’hui un peu moins de 200 entreprises, est affiliée à la FEDOM pour défendre les intérêts des socio-professionnels de l’île.
Mais l’individualité est encore de mise sur le territoire et certains acteurs majeurs ne sont pas encore adhérents … alors que c’est tout dans leur intérêt, l’union faisant la force !
Fedom : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it. – Fipcom : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.