ECONOMY

Contrat d’alternance : une solution économique  au service des entreprises

Contrat d’alternance : une solution économique au service des entreprises

01 April 2021
Jean Castex a annoncé le 15 mars dernier la prolongation de l’aide exceptionnelle à l’apprentissage, initialement prévue jusqu’en mars, jusqu’au 31 décembre 2021. Cette mesure du plan de relance pour l’apprentissage permet aux entreprises de bénéficier d’aides pour tout recrutement d’un apprenti.
 
Cette aide exceptionnelle pour les entreprises (qui prend le pas sur l’aide unique jusque-là accordée) couvre 100 % du salaire d’un apprenti de moins de 21 ans (en contrat pro ou contrat d’apprentissage). Elle représente 80 % du salaire d’un apprenti de 21 à 25 ans révolus et près de 45% du salaire d’un apprenti de 26 ans et plus. De la main d’œuvre à moindre coût dont les entreprises saint-martinoises pourraient profiter … or, très peu ont recours à ce mode d’embauche, souvent par méconnaissance.
 
Prolongation des aides
 
Les entreprises, les associations ou les indépendants, qui embauchent un apprenti peuvent bénéficier la première année du contrat d’une aide financière modulée selon l’âge : 5 000 € pour les apprentis mineurs ou 8 000 € pour les apprentis de plus de 18 ans (l’aide unique interviendra à partir de la seconde année).
Concrètement toute entreprise de moins de 250 employés peut bénéficier de cette aide, en signant un contrat d’apprentissage avant le 31 décembre 2021 (même si le contrat court sur l’année suivante). Elle doit verser le salaire à son employé chaque mois et le remboursement de la somme se fait par le biais de l’ASP (Agence de service et de paiement) de Guadeloupe. En prenant pour exemple, un jeune entre 21 et 25 ans en formation niveau BAC Pro, avec les aides, il n’en coutera qu’environ 200 € chaque mois à l'entreprise. L’avantage de l’apprentissage est pour l’entreprise de pouvoir former l’apprenti selon les besoins et les méthodes de travail spécifiques à celle-ci.
Il peut être embauché en CCD de six mois à trois ans selon la durée de son cycle de formation ou en CDI. L’apprenti est présent dans l’entreprise à 75% et en formation les 25% de temps restant. La durée et le rythme de sa présence sont définies en début de contrat.
 
Le contrat d’apprentissage et centres CFRA
 
Le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes, âgés de 16 à 29 ans, et aux jeunes de moins de 15 ans ayant achevé le premier cycle de l’enseignement secondaire (fin 3ème), comme stagiaire de la formation professionnelle, sous statut scolaire, dans un lycée professionnel ou dans un centre de formation d’apprentis et entrer en apprentissage dès lors qu’ils ont atteint l’âge de 15 ans et un jour.
Jusqu’à présent deux centres de formation des apprentis (CFA), officiaient sur l’île : le GRETA – Lycée Professionnel des Iles du Nord et Fore. Un troisième établissement vient de recevoir cette certification, L’Académie des métiers (qui organise sa prochaine journée portes ouvertes le 10 avril de 10h à 16h), et un quatrième centre, LB Développement, devrait également être agréé CFA prochainement. Chacun d’entre eux à ses spécificités, en matière de formations, diplômantes ou certifiantes, classiques ou hors cursus classique pour l’obtention d’un titre professionnel.
Motiver les jeunes pour qu’ils suivent des formations et inciter les entreprises à les engager et à compléter leur savoir-faire … c’est permettre de les sortir du parcours Pôle Emploi, d’influer sur les chiffres du chômage, de donner au territoire l’opportunité de former sa propre main d’œuvre et d’offrir une chance aux jeunes de trouver leur voie et d’envisager un avenir professionnel sur l’île.
 

By continuing your visit to this site, you accept the use cookies to make statistics of visits.