EDUCATION

Une rentrée normale au collège La Roche Gravée de Moho, malgré les travaux de reconstruction en cours

Une rentrée normale au collège La Roche Gravée de Moho, malgré les travaux de reconstruction en cours

30 août 2022
En chantier depuis le mois de juillet, le Collège de Quartier d’Orléans accueillera toutefois normalement ses quelque 460 élèves, à compter de ce jeudi 1er septembre. L’organisation est optimisée afin que les travaux en cours ne viennent pas perturber l’année scolaire.
Dans les tuyaux depuis 2019, les travaux de démolition puis de reconstruction du collège La Roche Gravée de Moho, ont enfin été entrepris courant de l’été. Depuis le 19 juillet, les entreprises de travaux s’attèlent à la première phase de démolition des préfabriqués qui abritaient des salles de classes. Sept salles ont d’ores et déjà été démolies, ainsi que trois bâtiments dans lesquels étaient implantés les services administratifs. Les sanitaires ont été entièrement rénovés. Les premiers travaux de reconstruction des immeubles en dur devraient être entrepris courant du mois de septembre. Prochainement également, douze classes mobiles seront implantées sur le site et devraient être opérationnelles en janvier 2023, afin de faire « tampon » entre les classes démolies et celles en cours de construction.
 
Cohabitation entre cours et travaux
 
Une prouesse pour cette construction d’un nouveau collège alors que l’activité scolaire ne va pas cesser. « Tout a été pensé en phasages, dans la mesure où nous avons intégré l’activité scolaire. La reconstruction de l’établissement est basée sur un modèle type 600 élèves. Le collège de Quartier d’Orléans compte pour cette rentrée un peu moins de 500 élèves, ce qui nous permet d’avoir une petite marge de manœuvre pour pallier le manque de classes suite à leur démolition », indique Christian Climent-Pons, directeur de projet auprès du recteur de l'académie de la Guadeloupe, chargé du suivi de la reconstruction des établissements scolaires de Saint-Martin. Le principal-adjoint de l’établissement Benjamin Mora confirme effectivement que les emplois du temps des classes ont été aménagés en fonction de ces travaux et des salles manquantes : « En temps normal, les emplois du temps sont surtout concentrés sur les matinées, entre 7h et 12h. Pour cette année, nous avons répartis les emplois du temps à parts égales entre les matinées et les après-midis ».
 
Parfaite étanchéité entre chantier et scolarité
 
La rentrée scolaire s’opèrera donc normalement à compter de ce jeudi 1er septembre au collège La Roche Gravée de Moho, une parfaite étanchéité étant mise en place entre les zones de chantier et scolaire. L’écueil viendra surtout du bruit et de la poussière engendrés par les travaux. C’est en effet ce que redoute le plus le principal-adjoint Benjamin Mora, tant pour les élèves que pour les équipes pédagogiques. En effet, les préfabriqués qui sont en cours de démolition, 36 au total, ont été construits sur des dalles de béton qui doivent entièrement être retirées à grand renfort de marteaux-piqueurs. Pour l’heure, 7 ont été démolis… Les travaux vont donc continuer sur cette même lancée tout au long de l’année et la première phase de démolition devrait être achevée aux prochaines vacances de Noël. Quant à la seconde phase de construction du gymnase qui comprend un dojo devrait être achevée en début d’année prochaine. Si le calendrier est respecté, la livraison finale du collège pourrait avoir lieu en janvier 2025.
Pour mémoire, la reconstruction du collège de Quartier d’Orléans sur une surface utile de 5300 m2, prévoit 34 salles de classes réparties sur des bâtiments de deux étages, des bâtiments pour l’administration, la vie scolaire, la restauration et un gymnase avec dojo d’une surface de 1500m2.
A noter que, du fait du contexte actuel d’inflation, le budget initial d’environ 15 M€ a dû être réévalué et approche aujourd’hui les 20 M€. Un projet cofinancé par les fonds d’Etat, d’Europe (FEDER) et de la Collectivité (15%).
Le préfet Vincent Berton et le président de la Collectivité Louis Mussington se rendront sur les lieux jeudi après-midi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.