EDUCATION

Marc Fabre, le référent à Saint-Martin de la Direction Régionale Académique  de la Jeunesse et des Sports (DRAJES).
Marc Fabre, le référent à Saint-Martin de la Direction Régionale Académique de la Jeunesse et des Sports (DRAJES).

Un brevet professionnel motonautisme dans les starting-blocks

19 novembre 2021
Après une première édition en 2014, cette formation était depuis sortie des radars de Saint-Martin. Pour autant, territoire touristique par excellence et qui plus est entouré d’eau, Saint-Martin se doit de développer localement les formations qui pourront participer du développement économique tout en prônant l’emploi local. Un argumentaire tout trouvé pour Marc Fabre, le référent Etat de la Direction Régionale Académique à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports, la DRAJES, qui a convaincu les autorités pour que la prochaine formation nationale « BPJEPS Motonautisme et activités associées » ait lieu à Saint-Martin.
 
Des autorités qui n’ont pas été trop difficiles à convaincre tant l’engouement a été fort, autant du côté des opérateurs du nautisme que de celui des candidats. En effet, face au manque criant de personnels locaux qualifiés pour intégrer les structures opérant dans le nautisme, ces dernières doivent faire appel à des personnes extérieures à l’île. « Considérant la vocation touristique de l’île qui affiche une volonté de développer l’économie bleue, il est important que soit présent à Saint-Martin un vivier local de personnes formées pour animer ces activités motonautiques et autres activités associées, jet-ski, Jet à bras, pilote de bateaux pour les activités de parachute ascensionnel ou activités de ski-nautique, wakeboard… », insiste Marc Fabre, le référent Etat en la matière. Du côté des candidats potentiels, cette formation lancée au niveau national a rapidement enregistré une vingtaine d’inscriptions de résidents saint-martinois, sur un total de quelque 35 dossiers d’inscriptions. Ainsi soit-il ! La formation se déroulera bien à Saint-Martin. Une prouesse, puisque certains des candidats retenus viendront de Guadeloupe, de Martinique ou encore de l’Hexagone !
 
Des formations qui répondent à un véritable besoin local
 
Début des hostilités le 26 novembre prochain, pour une durée de 6 mois. Après avoir de leur côté et indépendamment de la formation, préalablement validé le permis bateau côtier, le brevet de secourisme de niveau 1 (PSC1), ainsi qu’une épreuve de natation et un certificat médical d’aptitude, les candidats qui seront au final retenus pour suivre cette formation professionnelle au motonautisme, enchaîneront en alternance cours théoriques (dispensés par le centre de formation EIGL, basé à Sète) qui se dérouleront dans les locaux de l'association AFPS 978, à la Marina Fort Louis, et les cours pratiques qui se dérouleront dans 6 water sports de l’île (Jet Paradise, Jet extrême, Caraïbes Water Sport, Island Jet, Water Sport du Bikini, Aventura Gliss Caraïbes et le Water Sports de la Samanna). Les évaluations de certifications auront lieu du 9 au 13 mai prochains.
Marc Fabre s’est assuré, autant que faire se peut, que les formateurs seront issus de l’île. Ainsi, parmi ceux-ci, les candidats auront affaire à Fredo Lavocat, qui excelle depuis plusieurs années parmi les premiers dans les différents championnats mondiaux de jet à bras.
Une fois leur diplôme professionnel en poche, les lauréats pourront prétendre à intégrer les clubs nautiques en tant qu’animateur et éducateur sportif.
A noter qu’en prévision de la construction du futur centre nautique à la Savane (projet porté par la Collectivité), un autre brevet professionnel spécialisé en activités aquatiques et natation est en projet.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.