EDUCATION

Semaine académique de l’innovation

Semaine académique de l’innovation

01 avril 2022
À l’échelle nationale et académique, les équipes en recherche-développement, innovation et expérimentation travaillent au quotidien pour soutenir et impulser des dynamiques d'innovation sur le territoire et mobiliser la recherche en éducation. La semaine académique de l’innovation a eu lieu toute cette semaine à Saint-Martin.
Chaque année des projets issus des premier et second degrés sont présentés lors de la Journée Académique de l'innovation. Plusieurs ont d’ores et déjà été primés tels que : " Run to Paris » un projet transdisciplinaire mêlant mathématiques EPS et sport scolaire qui a reçu le prix académique de l'innovation en 2017, " Pour un meilleur climat scolaire, la mallette pour la réussite des élèves de St-Barthélemy et de St-Martin" porté par Andy Armongon (SENIDN) et prix coup de cœur du jury académique en 2019, et le projet " Je valide, à mon rythme, mes capacités en mathématiques " porté par R. Rinalfo, professeur de mathématiques au lycée Robert Weinum qui a décroché le prix académique de l'innovation "Mathématiques" en 2021.
Cette nouvelle semaine de l’innovation a été ouverte lundi matin au lycée professionnel Daniella Jeffry par le vice-recteur Michel Sanz. Les thèmes traités en 2022 sont "Travailler ensemble" et "Apprendre autrement". Dans toute l’Académie des animations, expositions et séminaires sont organisés tout au long de la semaine. A Saint-Martin, se tenait lundi un séminaire sur le thème « apprendre en temps de crise ».
Cette première matinée était animée par Muriel Joseph Théodore (Cardie) et François Muller, formateur en sciences de l’éducation. Historien et archéologue médiéviste de formation, François Muller a enseigné en collège et en lycée dans des zones d'éducation prioritaire ainsi que dans l’enseignement supérieur avant de devenir formateur puis consultant en formation et est l’auteur de plusieurs ouvrages.
 
Apprendre en temps de crise
 
Le chercheur est parti d’un constat : « les confinements et retours en alternance ont radicalement et subitement modifié pour chacun - élèves, parents, enseignants, direction - le rapport à l’école et questionné lourdement sur les manières d’apprendre, les routines professionnelles et l’organisation du travail. La situation est inédite, et a pu être vécue de manière fort différente, entre traumatisme, sidération, introspection, exploration, expérimentation ».
Ce séminaire était donc l’occasion d’expérimenter de nouvelles modalités de travail et de partage des rôles pour un développement professionnel des personnels au service de la réussite de tous les élèves. « Des enseignants qui apprennent, ce sont des élèves qui réussissent. ».
En amont de ce séminaire, des enquêtes ont été proposées au sein de deux écoles (Quartier d'Orléans et Concordia), de deux collèges (Soualiga et St. Barth) et au Lycée professionnel. La consultation s’est adressée de manière personnalisée aux élèves, aux enseignants et aux parents.
Le séminaire était entièrement dédié à l’analyse partagée, coopérative, et aussi créative, de ce corpus; l’hypothèse est qu’en se fondant sur l’expertise des professionnels, sur des réalités incarnées localement, des propositions et des aménagements peuvent rapidement être avancées pour les mois à venir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.