EDUCATION

Restauration scolaire : un jeune crée une application pour lutter contre le gaspillage

Restauration scolaire : un jeune crée une application pour lutter contre le gaspillage

03 juin 2022
Frantz Cocks, jeune saint-martinois, travaille depuis plusieurs années à l’élaboration d’une application destinée à la restauration des collectivités. Objectif : Réduire de façon drastique le gaspillage alimentaire dans les cantines. L’application Mayoo devrait être utilisée à titre expérimental dès la rentrée prochaine dans trois établissements scolaires de la ville de Montpellier.
« Les cantines scolaires génèrent 150 000 tonnes de déchets alimentaires par an ! Rendez-vous compte ! c’est l’équivalent de 1000 fois le poids de la statue de la Liberté ! », commente Frantz Cocks que nous avons joint par téléphone. La trentaine, le jeune saint-martinois vit à Montpellier, ville dans laquelle il a fait ses études après son baccalauréat qu’il a obtenu en Guadeloupe. En 2017, lors d’une période de six mois d’un stage de fin d’étude de sa Business School, effectué en tant que gestionnaire dans une cantine scolaire, il réalise l’importance du gaspillage alimentaire et a en même temps une révélation : aucune communication fluide n’existe entre les élèves et l’administration de la cantine. Savoir si le plat préparé a été apprécié, comment il pourrait être amélioré, pourquoi les élèves ne l’ont pas aimé, etc. Fort de ce constat, Frantz Cocks a décidé de mettre en place « une boîte à idées », qui s’est très vite remplie de dizaines de doléances inscrites par les élèves. Le chef cuisinier et ses équipes ont alors étudié ces commentaires, les ont analysés et ont modifié en fonction la préparation des plats servis. Les déchets alimentaires en fin de service ont rapidement vu une nette diminution. Toutefois, cette activité très chronophage pour le chef cuisine, a été abandonnée à l’issue du stage du jeune Cocks.
En septembre 2017, le cyclone Irma balayait l’île de Saint-Martin. Frantz Cocks rentrait alors dans sa famille saint-martinoise pour l’aider à la reconstruction. Pendant ce temps, l’idée germait en lui de pousser plus-avant cette expérience vécue dans la cantine scolaire et dont les résultats probants étaient matière à réflexion. L’application Mayoo était en gestation. De retour à Montpellier, il intègre un incubateur de start-up qui a jugé pertinent ce projet et avec un bon potentiel de développement économique, d’autant qu’à ces mêmes dates, la loi EGalim (loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous) est débattue par les parlementaires et comporte tout un volet sur le gaspillage dans les cantines de collectivités. La loi a été adoptée en 2018. Frantz Cocks est alors accompagné pour parfaire son projet par IMT Alès (Ecole Mines Télécom).
 
« Rendre les élèves acteurs de leur alimentation »
 
Profitant de la mise à disposition des moyens techniques et humains de l’incubateur et de ses accompagnants, c’est entouré de deux autres étudiants et de quatre chercheurs que notre jeune saint-martinois travaille à l’élaboration de l’application Mayoo. Outre sa fonction utile pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans les structures de restauration collectives, l’application Mayoo entend également sensibiliser les jeunes et les élèves à une alimentation saine et équilibrée, à travers un volet éducatif et ludique, avec des jeux et des vidéos sur les thèmes de la santé, de l’alimentation et du développement durable. « Mayoo a pour objectif que les élèves deviennent acteurs de leur alimentation et ainsi de leur santé », confie Frantz Cocks.
 
Expérimentation de Mayoo dans 3 écoles de Montpellier
 
En juin 2021, Frantz Cocks a été lauréat de deux concours (la Social Cup et le concours de la Fondation Banque Populaire Sud). Il est également bénéficiaire d’une bourse attribuée aux chercheurs en intelligence artificielle. Des distinctions qui non seulement lui permettent de crédibiliser son projet, mais aussi de récupérer des fonds, pour peaufiner son projet.
 
Et pourquoi pas à Saint-Martin ?
 
A la rentrée de septembre prochain, et à titre expérimental, trois cantines scolaires de Montpellier devraient être dotées de l’application Mayoo.
Conscient que les habitudes alimentaires, sont différentes d’une région à une autre, en l’occurrence entre les régions de l’Hexagone et celles des outre-mer, Mayoo est évolutive en fonction des cultures des régions. Et Frantz Cocks espère bien séduire les décideurs des îles françaises de la Caraïbe, et d’y créer une antenne de sa jeune start-up : « Pour l’heure, j’ai reçu une écoute attentive de la part de la région Guadeloupe », conçoit-il, tout en regrettant de ne pas avoir encore attiré l’attention des décideurs de Saint-Martin, pour équiper dans l’avenir la Cuisine centrale…

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.