EDUCATION

Le sport dans les écoles

Le sport dans les écoles

10 août 2018

Afin de pallier le manque d’infrastructures sportives du fait de celles qui ont été détruites par l’ouragan, la Collectivité a décidé de développer des espaces dédiés au sport dans les cours des écoles du premier degré. Quant à la réhabilitation, voire la reconstruction, des complexes sportifs dans les établissements du second degré, collèges et lycées, elles sont programmées pour la fin de l’année 2018 et sur l’année 2019.

Jusqu’avant le passage de l’ouragan Irma, les écoles du premier degré, maternelles et primaires, utilisaient les complexes sportifs extérieurs à l’enceinte de leur établissement, situés dans leur secteur. Les établissements du second degré étaient quant à eux dotés d’infrastructures sportives. Toutes ces infrastructures ont été détruites. Il ne reste plus rien de celles du collège de Quartier d’Orléans.  A la cité scolaire Robert Weinum de la Savane, le complexe est devenu hors d’usage : le sol des terrains et la toiture de la halle couverte sont à refaire dans leur intégralité. Seuls le terrain de football et la piste d’athlétisme sont exploitables. Idem pour le lycée professionnel et le collège du Mont des Accords. 
La Collectivité a fait le choix de réhabiliter dans un premier temps les stades et les complexes sportifs situés à l’extérieur des établissements scolaires et qui pourront être utilisés par les écoles.  En engageant 900 000 euros, les équipements sportifs des établissements scolaires du second degré devraient être rétablis d’ici la fin de l’année 2018. 

Pour réhabiliter les plateaux sportifs de la Cité Scolaire Robert Weinum, la Collectivité a engagé un budget de 750 000 euros. Enfin, une enveloppe de 1.5 million sera nécessaire pour la reconstruction du complexe sportif du collège de Quartier d’Orléans. Les travaux sont programmés pour démarrer début 2019. 

Enfin, la Collectivité consacrera 251 000 euros pour la création d’espaces dédiés aux sports dans les cours des écoles primaires afin de pallier le manque d’infrastructures en extérieur. Toute cette année scolaire particulière suite au passage de l’ouragan Irma, la Collectivité a positionné huit Educateurs Territoriaux des Activités Physiques et Sportives (ETAPS) qui sont restés à demeure dans les écoles pour y dispenser les heures obligatoires d’activités sportives pour les élèves. Cette opération sera reconduite l’année prochaine et les éducateurs sportifs ainsi que les élèves pourront bénéficier d’équipements sportifs qui vont être installés dans les cours des écoles. S’agissant de la natation, une discipline également obligatoire dans l’enseignement du primaire, des lignes d’eau vont être installées dans la baie de Grand Case, en attendant la construction d’une vraie piscine prévue dans la construction du nouveau complexe sportif Albéric Richards. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.