EDUCATION

Journée nationale de la laïcité : un moment particulier cette année

Journée nationale de la laïcité : un moment particulier cette année

10 décembre 2020
Il était évident que cette journée allait résonner différemment dans les cours d’écoles cette année. Professeurs et élèves de tous les établissements scolaires français ne pouvaient travailler ensemble sur ce thème sans penser à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre. Cette journée lui était dédiée.
 
Le texte fondateur de la laïcité en France date du 9 décembre 1905, date à laquelle on assiste à la séparation de l’église et de l’état. Il faudra cependant attendre le 110ème anniversaire de cet événement pour qu’en 2015 soit célébrée la laïcité dans les écoles françaises.
« Un principe fondateur de notre école et de notre République » comme le dira Michel Sanz, vice-recteur de Saint-Martin et Saint-Barthélemy en préambule de la présentation des créations des élèves de Saint-Martin au Collège Mont des Accords mercredi dernier. Lutter sans relâche contre l’ignorance fait aussi partie des missions du corps enseignant. La laïcité, principe de liberté, est avant tout une formidable opportunité du vivre ensemble, que les élèves des établissements de Saint-Martin sont plus qu’à même de défendre … car c’est leur quotidien.
Chants, poésie et … réflexions
De la maternelle au lycée, tous les établissements ont répondus présents. Les élèves ont célébré cette journée à leur manière en travaillant sur des créations autour de la thématique « les valeurs de la République et de la laïcité ». L’après-midi a donc débuté par l’hymne national chanté a capella par les élèves du Collège Mont des Accords accompagné par une lycéenne de seconde du lycée Robert Weinum. Le second tableau intitulé « hommage à l’un des nôtres » (on l’aura compris, Samuel Paty), était mené par les CM2 de l’école Émile Choisy, une collégienne de 4ème et plusieurs professeurs. Un vibrant hommage, avec un très beau texte, fort, sur fond musical, très applaudi … même si une fois encore l’audience était réduite, mesures sanitaires obligent.
La classe CHAM d’Elie Gibs (seconde classe de musique à horaires aménagés créée après celle du lycée Robert Weinum), a, comme il se doit, donné de la voix pour la liberté.
Cette première partie était clôturée par les lycéens de la Cité Scolaire qui, avec l’aide de leur professeur d’histoire, ont édicté des phrases sur la laïcité qu’ils affichaient par ailleurs avec fierté sur leurs T-shirts … au choix, en français, en anglais ou en espagnol, car le multilinguisme est aussi le quotidien de Saint-Martin. Des phrases à marteler selon Evelyne Fleming, qui comme à son habitude s’était totalement investie pour motiver les troupes et organiser, parfaitement, cette journée.
L’après-midi s'est poursuivie avec d’autres classes, d’autres chants, d’autres poésies et créations ou encore avec la visite des deux expositions sur la citoyenneté et la laïcité au CDI du collège, que les élèves auront le loisir d’apprécier jusqu’aux vacances de Noël.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.