EDUCATION

Une course pas comme les autres

Une course pas comme les autres

24 mai 2019
Affiliée au réseau des écoles associées à l’Unesco, l’école Aline Hanson a réalisé, du 16 au 21 mai, des actions sur la diversité culturelle. Un projet qui consistait à mettre en valeur les atouts de chaque pays représenté à travers des expositions, des échanges avec les parents d’élèves ainsi qu’avec des personnalités de Saint-Martin, des dégustations culinaires et une course à pied qui a clôturé ces différentes actions.


L’équipe organisatrice tient à remercier tout particulièrement les parents d’élèves ainsi que les partenaires qui ont rendu possible ces actions, notamment BCD (Anouchka et Titiane), l’association Good Friends Saint-Martin, Héritage House de Colombier, Calvin Bryan de Speedy Plus, le CTOS et Super U. 
La course, baptisée « La course pas comme les autres », s’est déroulée le mardi 21 mai en clôture de l’action sur la diversité culturelle, avec un départ à la frontière des Terres-Basses jusqu’à l’entrée de Marigot. Pour Rosy Larose, enseignante à l’école Aline Hanson et coordinatrice Unesco de l’école, cette action entrait dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire qui couvrait toutes les matières de l’école, des mathématiques au sport. Ce 21 mai, c’était la journée internationale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, instaurée par l’Unesco. Les élèves ont travaillé sur la culture de dix-huit pays et sur chaque tronçon de la course, les élèves qui représentaient les différents pays couraient ensemble, « une façon de montrer que malgré la diversité des cultures, on peut être ensemble », précise Rosy Larose.
Catherine Bandou, enseignante à l’école Emile Choisy, a exercé à l’école Aline Hanson pendant dix ans et a été invitée par ses collègues pour donner le départ de cette course. Un honneur qu’elle a apprécié car elle est à l’origine de l’adhésion de l’école Aline Hanson au réseau des écoles associées à l’Unesco. Un projet qu’elle a finalisé en 2011, après une année de travail pour trouver des liens entre les programmes du ministère de l’Education nationale et les attentes de l’Unesco. Car toute école affiliée à l’Unesco dépend de la Charte des écoles Unesco, avec des thèmes à développer, dont la diversité culturelle, les droits de l’Homme, l’environnement…
Les élèves n’ont pas fait que courir, puisque les actions menées par l’Unesco ne font pas dans l’événementiel, c’est surtout l’aboutissement d’un travail collectif et collaboratif entre toute l’équipe enseignante, et qui touche toutes les disciplines. Il s’agissait de la première édition de la journée internationale de la diversité culturelle, et déjà tous les participants attendent l’édition 2020.

Ecole_Aline_Hanson_-_Ensemble_des_participants.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.