EDUCATION

SERVICE CIVIQUE : 20 jeunes en mission pendant 6 mois

SERVICE CIVIQUE : 20 jeunes en mission pendant 6 mois

06 mars 2020
Vingt jeunes ont été recrutés pour accomplir une mission de service civique de six mois. Les actions qui ont été déterminées pour lesquelles ils devront participer sont celles créant du lien social entre les habitants et dans les quartiers et celles liées à la protection de l’environnement.
 
A la suite de l’appel lancé pour recruter des jeunes dans le cadre d’une mission de service civique, de nombreuses candidatures ont afflué vers les services de la Collectivité et de la Préfecture.
Ce sont donc 20 jeunes qui ont finalement été sélectionnés et ils ont pris leur fonction mardi dernier, à la suite d’une présentation officielle de ce nouveau dispositif tenue en préfecture en présence de l’ensemble des acteurs et des tuteurs recrutés également pour l’occasion. Un dispositif qui se place dans le cadre de la Politique de la Ville, cofinancé par la Collectivité et les services de l’Etat (Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports, Cohésion sociale). Outre les actions classiques prévues, qui travaillent sur la responsabilisation et la capitalisation sociale du jeune, les services de la Collectivité ont souhaité offrir d’autres contributions : une formation de citoyenneté, la formation aux Premiers Secours de niveau 1 (PSC1) et la possibilité pour le jeune d’obtenir un permis de conduire de son choix. « Nous avons souhaité être au plus proche des besoins formulés par les jeunes que nous avons identifiés au cours d’un diagnostic de terrain », expliquent les services de la Collectivité du Pôle Social, présidé par Annick Pétrus. « C’est une véritable formation inclusive que nous avons souhaité mettre en œuvre, afin d’accompagner les jeunes jusqu’à l’emploi », insistent la préfète Sylvie Feucher et les représentant des services de l’Etat. Un accompagnement inclusif qui passe par une période de socialisation, puis de formation, jusqu’à l’emploi.
 
Restaurer sa propre image
 
Des tuteurs, 1 pour 5 jeunes, sur les bases du volontariat et du bénévolat, accompagneront également au plus près ces jeunes pendant les 6 mois de la période du service civique. Ces derniers reçoivent également une formation de tutorat financée par les services de l’Etat. Pour Corine Pineau, responsable du service Accueil, Information et Orientation de la Collectivité (AIO), ces missions de service civique sont importantes pour palier d’éventuelles périodes de creux pour des jeunes qui sont en attente de formation ou d’intégration dans les corps de l’armée ou du RSMA : « Des périodes de creux où bien souvent, malheureusement, nous perdons des jeunes qui attendent qu’arrive la date de leur formation ou de leur recrutement ». Et ces missions de service civique permettent aux jeunes de restaurer leur propre image en se rendant utiles pour la société.
Pendant la période de leur service civique, les jeunes perçoivent une indemnité mensuelle d’environ 600 euros (473 € de l’Etat et 107 € de la Collectivité), qui peut aller jusqu’à un environ 700 euros. Des indemnités pour lesquelles les cotisations aux différentes caisses sont payées par l’Etat, et figurent sur les plans de carrière des jeunes pour le calcul notamment de leur retraite.
Des rencontres mensuelles devraient être organisées avec l’ensemble des jeunes afin de connaître et suivre l’évolution dans leur parcours.
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.