EDUCATION

Les parents d'élèves face à Thomas Degos ont exposé les  problèmes non résolus à ce jour dans les établissements scolaires.
Les parents d'élèves face à Thomas Degos ont exposé les problèmes non résolus à ce jour dans les établissements scolaires.

Le Collectif reçu en marge de la visite présidentielle

02 octobre 2018

Le Collectif Enseignants Parents Elèves a été reçu en audience samedi après-midi à la Cité Scolaire de la Savane, par le Conseiller d’Annick Girardin, Thomas Degos.

Problèmes de locaux avec des salles de classes manquantes, des CDI toujours pas opérationnels, des ateliers pratiques encore en travaux, des emplois du temps en « grand-écart », des absences de professeurs et de postes pourvus, des inégalités entre l’offre d’éducation proposée à Saint-Martin, par rapport à l’Hexagone… le Collectif a brossé la réalité de l’accueil des élèves depuis la rentrée de septembre et a clamé haut et fort : « On ne peut pas laisser dire comme on l’entend de toute part que la rentrée des classes s’est bien passée ! ». Conscient toutefois que les problèmes inhérents à l’Education à Saint-Martin remontent bien avant l’épisode Irma, le Collectif a demandé à ce que l’Etat et la Collectivité cessent de se renvoyer la balle et prennent à bras le corps, chacun dans leurs compétences, le problème récurrent de l’Education.
Thomas Degos, missionné par le Président de la République et la Ministre des Outre-mer pour cette audience, a insisté sur le fait que l’Education en général et les conditions de cette dernière rentrée scolaire en particulier sont au cœur des préoccupations de l’Etat pour Saint-Martin. Il a également assuré que l’Etat allait « faire pression sur la Collectivité pour faire avancer les travaux  et que des moyens allaient être mobilisés de façon plus directe, en l’occurrence par des réunions tripartites (Etat-Collectivité-Communauté éducative) qui permettront d’identifier les priorités et les financer.
Des remontées vers le Président qui ne se sont pas faites attendre, puisque dès le lendemain, le Président Macron annonçait avoir entendu la détresse de la communauté éducative et annonçait des mesures concrètes pour y remédier (lire l'article).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.