ECONOMIE

Une filière avec 900 métiers en mer et à terre

Une filière avec 900 métiers en mer et à terre

14 mars 2019
Dans le cadre de la Semaine de l’Emploi Maritime, Pôle Emploi a organisé, au niveau national, mais aussi à Saint-Martin, une journée consacrée à la découverte des métiers de la mer. Ainsi, l’agence Pôle Emploi de Marigot avait ouvert ses portes, de 9h00 à 16h00, pour accueillir de nombreux partenaires et des centres de formations, mais aussi et surtout des demandeurs d’emploi et des particuliers intéressés et désireux de s’informer sur cette filière.

La Direction de la Mer, le Pôle formation de la Collectivité de Saint-Martin, l’APFA de Bretagne pour la présentation des formations du domaine maritime, et qui est à l’origine de cette Semaine de l’Emploi Maritime, l’EFPMA qui est le centre de formation de la pêche de la Martinique, la Formation jeunesse et sport avec notamment les différentes activités liées à la plongée, ainsi que l’association guadeloupéenne Yon à Lot qui a présenté ses formations dans le Développement durable et d’agents côtiers, ou encore Initiative Saint-Martin, étaient présents dans les locaux.
Des ateliers découverte des métiers et des filières étaient animés par des sociaux professionnels. A partir de 9h30, a débuté un atelier conduit par l’association des pêcheurs de Saint-Martin, la Collectivité et l’école maritime de la Martinique. A 10h30, ce fut au tour de l’association saint-martinoise Métimer de présenter toutes les activités nautiques de plaisance. Ensuite, Nicolas Maslach est venu présenter le projet de la Maison de la biodiversité, proposé par la Réserve Naturelle de Saint-Martin, concernant le développement durable dans le domaine maritime et les métiers de demain. Les ateliers se sont terminés par la présentation des travaux sous-marins, et notamment la plongée en scaphandre.
La filière maritime occupe une place non négligeable dans l’économie Guadeloupéenne et des îles du Nord, et fin 2017, le secteur représente 10 % des emplois salariés marchands non agricoles de la région, principalement dans l’hôtellerie-restauration, mais aussi dans les travaux en mer et les services portuaires. Concernant les demandeurs d’emploi, en 2018, 7050 personnes en moyenne annuelle recherchent un emploi dans la filière mer, et ces demandeurs d’emploi, en majorité des femmes, sont plus âgés et moins souvent en activité au regard de la moyenne nationale. La filière maritime propose 900 métiers spécialisés, aussi bien en mer comme sur terre, et Pôle Emploi a financé plus de 700 formations dans le secteur, principalement dans l’hôtellerie-restauration et dans les services portuaires et nautiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.