ECONOMIE

V. Damoiseau (1er vice-présidente de la Collectivité), S. Jabouley (conseillère technique CCISM) Franklin Denis (1er prix), D. Gibbs (Président de la Collectivité), Diane Choisy (2ème prix), Yawo Nyuiadzi  (vice président)  et Angèle Dormoy (Présidente de la CCISM).
V. Damoiseau (1er vice-présidente de la Collectivité), S. Jabouley (conseillère technique CCISM) Franklin Denis (1er prix), D. Gibbs (Président de la Collectivité), Diane Choisy (2ème prix), Yawo Nyuiadzi (vice président) et Angèle Dormoy (Présidente de la CCISM).

Prix René Mathon : une récompense pour les entrepreneurs talentueux

21 janvier 2020
Lancé en octobre dernier, sur une proposition de la conseillère technique de la CCISM, Maître Sandrine Jabouley, le prix René Mathon, du nom d’un entrepreneur saint-martinois particulièrement investi dans la vie économique de l’île, a pour objectif de récompenser une jeune entreprise récemment créée.

La sélection des lauréats, parmi toutes les candidatures, s’est faite par un comité de parrainage composé de trois experts en comptabilité, six avocats, deux socio-professionnels et deux banquiers. Les dossiers retenus ont été présentés, de manière anonyme, au jury composé de Jean Arnell, ancien Président de la CCISM, d’Angèle Dormoy son actuelle Présidente et de Stephen Tackling, dirigeant de la société Tackling.
Franklin Denis est le premier récipiendaire du prix René Mathon. Il a créé son entreprise, Delectrans, l’année dernière et œuvre dans le secteur du BTP. Le second prix a été attribué à Diane Choisy pour Beauty Lounge, son salon d’esthétique créé il y a un peu plus d’un an. Le lauréat, coaché par le comité de parrainage pendant toute une année, bénéficiera de précieux conseils pour développer son entreprise ou faire ses démarches administratives, lors de réunions trimestrielles. Le second prix bénéficiera du même soutien sur une durée de six mois.
Les lauréats ont reçu leur récompense lors d’une soirée à la CCISM, samedi dernier, en présence de nombreux élus, dont le Président de la Collectivité, de socio-professionnels et de Nicolas Charles, bâtonnier du barreau de la Guadeloupe. L’occasion pour la présidente de la CCISM, Angèle Dormoy, de se prêter à l’exercice des vœux … ses « Je vœux (e dans l’o) » était à son image, toniques, sans langue de bois et surtout empreints d'espoirs pour « une île toujours blessée ». 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.