ECONOMIE

Malaïka Maxwell et la Présidente Angèle Dormoy.
Malaïka Maxwell et la Présidente Angèle Dormoy.

La CCISM fait peau neuve

23 octobre 2018
Actuellement en travaux, la Chambre Interprofessionnelle de Saint-Martin en a profité pour faire le choix d’un nouveau design afin de rendre ses locaux plus conviviaux et plus fonctionnels pour les chefs d’entreprises. Restée ouverte pendant cette période, La CCISM 2.0 sera officiellement inaugurée le 5 novembre prochain.
 
« Nous avons souhaité anticiper la fin prochaine annoncée sur tout le territoire national des Centre de Formalités des Entreprises (CFE), en offrant, dès le mois de janvier prochain un espace de travail entièrement dédié aux entreprises, à leurs formalités d’inscription, mais aussi aux conseils et à la formation des chefs d’entreprises », nous indiquait Angèle Dormoy, la Présidente de la chambre consulaire. Ainsi, les salles qui accueillaient auparavant les entreprises sont entièrement revisitées pour créer un « open-space » où chaque entrepreneur pourra venir accomplir ses formalités, mais aussi être accompagné dans ses démarches : choix et rédaction des statuts de l’entreprise, recherche de financements, formation, etc.
« Le CFE représentait une partie de nos recettes financières, et nous allons combler cette perte en proposant de nouveaux services aux entrepreneurs. Un catalogue des services payants sera d’ailleurs bientôt disponible », ajoutait Angèle Dormoy.
 
Montée en puissance des compétences

Suite aux différents remous vécus dans le courant de l’année, avec une nouvelle gouvernance présidée par Angèle Dormoy suite à la démission du président Jean Arnell et le départ de la directrice historique de la Chambre interprofessionnelle, Maguy Gumbs, qui était détachée de la Collectivité mais aussi de trois autres personnes également détachées de la COM, la CCISM s’est retrouvée affaiblie en termes de compétences humaines. La Présidente et son conseil d’administration ont fait alors le choix de former le personnel restant qui a été particulièrement résilient, soit quatre personnes, afin de maximiser leurs compétences et leurs qualifications. Ainsi, Luciana Raspail est-elle aujourd’hui promue au poste de responsable administrative et d’appui aux entreprises. Quant à Malaïka Maxwell, jusqu’alors chargée de la communication, elle occupera prochainement le poste de responsable des formations.
 
Deux postes à pourvoir

S’il manque toujours un(e) directeur (trice) général (e), la Présidente ne s’en inquiète pas pour l’heure et préfère mettre l’accent sur le recrutement pour le poste de « chef de projets ». Deux postes qui restent dont à pourvoir au sein de la structure.
Si les locaux et le CFE de la CCISM n’ont jamais fermé, malgré des conditions d’accueil et de travail dégradées, les travaux qui sont en cours devraient être achevés avant la fin de ce mois. Et les nouveaux agencements seront officiellement opérationnels le 5 novembre prochain.
Depuis la modification de ses statuts adoptée en juillet dernier en Conseil territorial de la Collectivité, la CCISM jouit d’une plus grande autonomie de gestion et de gouvernance. Une marge de manœuvre supérieure qui permet « de scinder la vision économique de la vision politique. Nos missions premières consistent en la représentation du monde économique. Et notre raison d’être est de nous battre pour les intérêts économiques des chefs d’entreprises ainsi que leur porter assistance dans leurs besoins », concluait la Présidente Angèle Dormoy. Une manière de dire exit aux « guerres d’égo et à la quête du pouvoir » pour ne s’occuper exclusivement que de l’intérêt du monde économique !
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.