ECONOMIE

Création d’une instance pour le développement de la filière agricole

Création d’une instance pour le développement de la filière agricole

19 octobre 2018
Le COSDA, Comité d’Orientation Stratégique et de Développement Agricole, c’est ainsi qu’est nommée cette nouvelle instance dont l’objectif est le développement des filières agricoles et de l’industrie agro-alimentaire. Une installation officielle s’est faite en préfecture le 1er octobre dernier.
 
« L’objectif est de diversifier les activités économiques à Saint-Martin et d’assurer une part de la production alimentaire nécessaire aux besoins de la population. L’avenir de ces filières à Saint-Martin passe par une structuration et une coordination des actions de développement. Le COSDA a été créé par arrêté préfectoral en juillet dernier et est coprésidé par le Président de la Collectivité et le représentant de l’Etat à Saint-Martin », indique la préfecture.
Composé de représentants du conseil territorial, des services de l’État, de la CCISM, de la CGSS, du corps notarial, des vétérinaires, des chasseurs, des activités de cultures marines, d’associations de protection de l’environnement, de la faune sauvage et du secteur équestre, il s’est réuni pour la première fois le 1er octobre pour une séance dédiée à son installation. Et il devra se réunir a minima 2 fois par an pour débattre des orientations stratégiques qui devront guider la politique agricole, agro-alimentaire et halieutique à Saint-Martin en tenant compte des spécificités de la collectivité ainsi que de l’ensemble des enjeux économiques, sociaux et environnementaux.
 
Le COSDA a pour rôle :
- d’élaborer et mettre en oeuvre les politiques publiques en faveur de l’agriculture, de l’agro-industrie et du monde rural ;
- d’orienter les productions et l’aménagement des structures
- de définir les procédures d’aménagement foncier agricole et forestier
- d’assurer la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers
- de définir les conditions d’application du statut du fermage
- de donner un avis sur la santé animale, végétale et la protection animale
- De se prononcer sur les structures de cultures marines (conchyliculture)
 
Ses Actions prioritaires :
1. Élaboration du plan territorial de l’agriculture durable, de l’alimentation et de la pêche (PTADAP)
2. Encadrement du foncier agricole
1. Encadrement des baux ruraux - définition des conditions d’application du statut du fermage
2. Définition des surfaces minimales d’assujettissement
3. Mise en valeur des terres incultes et manifestement sous-exploitées
3. Élaboration d’un plan de formation + Actions d’information et d’avis sur les différents projets de développement et d’installation
 
Etat des lieux de la filière
- 45 exploitations, dont 13 élevages de bovins allaitants (RA 2010)
- 482 bovins, 780 caprins, 198 ovins, 131 porcins, 1042 volailles (recensement EDE 2017)
- 267,75 ha de surface agricole utilisée (RPG 2017) sur 305,95 ha de surface classée en zone agricole (POS) pour une surface totale du territoire de 5320 ha, soit environ 5 % du territoire en surface agricole utile.
Le secteur agricole de Saint-Martin est essentiellement concentré sur l’élevage de ruminants, notamment de bovins viande (environ 500 têtes), et de manière moins organisée d’ovins et de caprins, ainsi que quelques jardins créoles et un peu de productions hors-sol (volailles, porcins et hydroponie).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.