ECONOMIE

Centre-ville de Marigot : les commerces en pleine déprime

Centre-ville de Marigot : les commerces en pleine déprime

28 janvier 2020
Gonflés à bloc en termes d’énergie et s’étant préparés à réaliser une bonne saison, la première depuis la date fatidique du 6 septembre 2017, les commerçants du centre-ville de Marigot sont aujourd’hui en pleine phase dépressive. De l’avis de tous, leur entrain a été stoppé net avec les événements de décembre dernier. La grande majorité d’entre eux affiche une perte de 30 à 50% de leur chiffre d’affaire escompté pour le mois de décembre, le mois le plus crucial de l’année.

Même son de cloche, même ambiance dans les commerces de Marigot : la morosité et la lassitude prévalent. L’heure n’est même plus la colère ; ils sont fatigués, blasés. Tous espéraient enfin retrouver le sourire, escomptant une saison sous de meilleurs auspices que les deux saisons passées. Dès le mois de novembre, ils se sont démunis de leur (déjà) maigre trésorerie pour gonfler à bloc leurs stocks afin de satisfaire au mieux leur clientèle locale et de touristes. La crise sociale qui a enflammé le territoire dès le 12 décembre dernier a sonné le glas de cet enthousiasme. Et pour cause, les commerçants affichent tous une perte de leur chiffre d’affaire pour ce mois de décembre, de 30 à 50% par rapport aux chiffres de l'année 2018, qui était déjà, rappelons-le, une année encore chaotique.
 
Fermeture annoncée de 3 commerces
 
Et dès ce mois de janvier, ce sont trois commerces du centre-ville qui capitulent et ont annoncé leur fermeture définitive pour le mois prochain. Des boutiques ouvertes dans les deux dernières années et qui ont décidé de « limiter les dégâts ». « Marigot est une véritable pépite, avec un potentiel incroyable, mais qui semble laissée à l’abandon. Que fait la Collectivité ? Il semble qu’il n’y ait aucune vision, aucune stratégie… Il règne un climat d’insécurité quotidien : des éclairages publics complètement aléatoires, des rues qui sont sales et un centre-ville loin d’être attractif, avec des aménagements promis mais qui n’arrivent pas. Les loyers ne sont pas en cohérence avec l’attractivité de la cité » », nous confiait le dirigeant de l’une de ses boutiques en phase de liquidation. Pour autant, et de l’avis de tous, la clientèle locale a joué le jeu pour les fêtes de fin d’année en se rendant dans les commerces locaux pour faire leurs emplettes. « Merci aux locaux ! », s’exclament les commerçants.
 
Sondage en ligne pour évaluer les conséquences des événements
 
Pour évaluer les impacts économiques des événements du mois de décembre, le Pôle Economique de la Collectivité a mis en place un sondage en ligne, auquel les entreprises sont appelées à répondre de façon anonyme, avant le 31 janvier prochain. Un sondage court et précis qui ne nécessite que quelques minutes pour y répondre et dont l’analyse devrait permettre à la Collectivité d’envisager des mesures à l’égard des entreprises. En ce début de semaine déjà près de 150 entreprises ont participé à ce sondage. Pour participer avant le 31 janvier prochain: https://fr.surveymonkey.com/r/Sondage_COM_Saint-Martin
 
La veille de la Saint-Valentin, boutiques ouvertes jusqu’à 19h30
 
Face à cette morosité et cette baisse d’énergie, Yann Lecam, le président de l’association des commerçants (AEC) a quant à lui décidé de redoubler d’énergie pour redonner le moral à tous et du baume au cœur. L’AEC propose ainsi aux commerçants de Marigot de rester ouvert jusqu’à 19h30 le jeudi 13 février prochain, veille de la Saint-Valentin, et Yann Lecam souhaite que cette journée spéciale soit une « véritable fête pour les commerçants ». « Nous n’avons pas eu le temps festif que nous réserve normalement la période de fin d’année.
Avec l’AEC, nous souhaitons que le 13 février soit un signe de ralliement, d’engagement de chacun d’entre nous. Il faut montrer que nous restons solidaires les uns des autres, et que nous sommes encore vivants », indique Yann Lecam qui recensait hier une bonne quarantaine de boutiques annonçant s’engager à rester ouverts jusqu’à 19h30 pour cette occasion spéciale. Les rues resteront donc animées avec éclairages spécifiques et DJ’s jusqu’à cette heure plus tardive qu’habituellement, et bien sûr les restaurants de la place seront également ouverts. Et de s’exclamer : « La Collectivité ne se rend pas compte de la chance qu’elle a d’avoir encore des entrepreneurs qui croient toujours en Saint-Martin et qui déploient une énergie incroyable pour continuer d’exister ! ». Cet événement est mené en partenariat avec la CCISM qui prend en charge toute la communication.
 
Mise en place d’un programme d’animations
 
De son côté, et pour aller dans le même sens du soutien à l’activité économique de l’île, la CCISM a mis en place le jeu concours « I Love My Business » (voir notre édition de vendredi 24 janvier). Quant au pôle de développement économique de la Collectivité, qui indique travailler sur la mise en place de véritables politiques publiques mais être aussi confronté aux lourdeurs administratives eu égard aux passations de marchés publics (notamment pour la refonte de l’ensemble du réseau de l’éclairage public), sa direction assure être partenaire avec l’AEC et la CCISM, pour la mise en œuvre d’un plus large programme d’animations pour cette année 2020, qui permettra de participer d’une plus grande attractivité des centres d’activités de l’île. 
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.