CARAIBES

Un budget de 5,5 millions en cas de catastrophe  et un événement nautique très rentable

Un budget de 5,5 millions en cas de catastrophe et un événement nautique très rentable

07 mai 2019
La Collectivité de Saint-Barthélemy a prévu, lors de son budget primitif, un montant de 5,5 millions d’euros pour parer à une possible catastrophe naturelle. D’autre part, d’un point de vue économique, la récente compétition des Voiles de Saint-Barth Richard Mille a permis de capter 4,5 millions d’euros.

Le mois dernier, le Conseil territorial de Saint-Barthélemy a adopté, pour l’année 2019, un budget primitif de 179 millions d’euros. Sur ce montant, 5,5 millions d’euros sont destinés pour faire face à une éventuelle catastrophe naturelle. Par ailleurs, les principaux postes de dépenses de la Collectivité voisine sont le fonctionnement, de l’ordre de 52,5 millions d’euros, qui comprend notamment le paiement de la DGC à l’Etat, d’un montant de 2,9 millions d’euros, ainsi que le matelas de 5,5 millions d’euros en cas de catastrophe naturelle. Ce budget comprend également le paiement des prestataires de services, comme la gestion des déchets, l’assainissement ou encore la restauration scolaire, pour un total de 14 millions d’euros et les charges de personnel, de l’ordre de 12 millions d’euros. Quant aux dépenses d’investissement, elles sont estimées à 70,6 millions d’euros.
L’événement nautique Les Voiles de Saint-Barth Richard Mille est plutôt rentable pour l’économie de l’île, puisque les retombées de cette semaine de régate sont estimées à 4,5 millions d’euros pour les différents fournisseurs et commerces de Saint-Barthélemy. Une manne que de nombreux commerçants des îles voisines apprécieraient particulièrement. Cet événement réunit entre 1200 et 1300 marins et pas moins de 200 accompagnateurs, pour un séjour à Saint-Barthélemy qui dure en moyenne une dizaine de jours. D’autre part, l’étude de la fréquentation de l’aéroport révèle que les événements nautiques, qui ont eu lieu début 2018, ont accéléré la reprise de l’activité après le cyclone Irma.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.