CARAIBES

Quand le malheur des uns fait le bonheur des autres !

Quand le malheur des uns fait le bonheur des autres !

31 octobre 2017

Les opérateurs touristiques de la Guadeloupe se frottent les mains. L’île au Papillon devrait accueillir 100 000 croisiéristes de plus pour cette saison. Des passagers qui devaient initialement faire escale à Philipsburg.

De nombreuses escales de bateaux, initialement prévues sur l’île de Saint-Martin ont été détournées vers la Guadeloupe. Ainsi une cinquantaine de bateaux de croisière supplémentaires sont programmés sur le Port Caraïbe de la Guadeloupe. Olivier Michel, responsable croisière au Comité de Tourisme des Iles de la Guadeloupe (CTIG) confiait à nos confrères de Guadeloupe 1ère : "Il est clair que les ouragans Irma et Maria qui ont frappé un certain nombre d'îles de la Caraïbe, ont occasionné forcément des changements d'itinéraires. A ce jour, nous sommes à 51 escales de plus confirmées pour la saison 2017-2018. Ce qui fait qu'aujourd'hui, sur les derniers éléments que nous avons pu chiffrer, sur Pointe-à-Pitre et Basse-Terre, nous serons à 172 escales, et sur l'ensemble de l'archipel, à 230 "

Retour des compagnies américaines

Une véritable aubaine pour l’île de la Guadeloupe qui voit ainsi revenir sur ses terres des compagnies américaines qui avaient choisi d’aller vers d’autres destinations cette dernière décennie. Mais aussi un challenge à relever afin de redorer son blason vis-à-vis des opérateurs touristiques et aussi des touristes eux-mêmes, qui avait été mis à mal par les importantes grèves et manifestations pendant notamment l’année 2009.  

Donc la Guadeloupe n’a qu’à bien se tenir si elle veut profiter pleinement de cette jolie manne qui lui vient tout droit des Iles du Nord. Car 100 000 passagers en plus, cela représente environ 1 million d'euros de plus de recette pour le territoire. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.