CARAIBES

Forte activité volcanique dans les Caraïbes

Forte activité volcanique dans les Caraïbes

20 mars 2018

Le volcan sous-marin Kick’em Jenny (Grenade) montre des signes d’activité. L’alerte orange a été déclenchée. De même, des mouvements sismiques ont été relevés sur le volcan de Montserrat.

Depuis le début de la semaine, le volcan sous-marin situé au nord de l’île de Grenade, le Kick em’Jenny est sous surveillance par l’agence de gestion des catastrophes naturelles de Grenade qui a élevé le seuil d’alerte au niveau orange. Alors qu’il était en sommeil depuis 2015, date à laquelle il avait fait une éruption, des signes d’intensité ont été relevés dès lundi dernier par le Centre de Recherche Sismique de l’Université des West Indies, basé à Trinidad-et-Tobago (UWI).

L'organisme scientifique est en communication directe avec l'observatoire sismologique et volcanologique du Morne des Cadets en Martinique. Aucune alerte au tsunami n’a toutefois été émise. L'alerte orange signifie qu'il y a un niveau élevé d'activité sismique pouvant provoquer une éruption dans les 24 heures qui suivent.  Dimanche dernier, l'activité associée au volcan sous-marin Kick'em Jenny continuait de s'affaiblir avec deux secousses sismiques mineures enregistrées la veille. 

À ce stade, il est encore trop tôt pour déclarer l'épisode terminé. Le niveau d'alerte reste pour l'heure Orange. Le Kick 'em Jenny est l'un des volcans les plus actifs des Caraïbes orientales. Il culmine à 1 300 mètres (m) et son sommet est actuellement estimé à environ 200 m sous la surface de la mer. 

Craintes d’une nouvelle éruption de Montserrat

Quant au volcan Montserrat, Soufrière Hills, alors qu’il est complètement silencieux depuis huit ans, cinq événements volcano-tectoniques ont été relevés à la fin du mois de février 2018 faisant renaître les craintes d’une nouvelle éruption.Le niveau d’alerte volcanique est actuellement est resté à 1, ce qui indique qu’aucune activité significative n’a été décelée depuis plus d’un an, cependant, même si rien n’est visible à la surface, les volcanologues qui surveillent le volcan ont noté que « quelque chose remue sous l’Ile de Montserrat ».

En utilisant les données GPS de l’Observatoire Volcanologique (MVO), un groupe de scientifiques a déterminé qu’un mètre cube de magma vient s’accumuler sous l’île toutes les sept secondes. Mis à part le panache de gaz, on ne voit rien à la surface, mais les instruments montrent clairement qu’une déformation de l’île est en cours. Les mesures de SO2 effectuées le 26 février ont révélé des émissions de 328 tonnes par jour.L’accès aux zones situées directement autour de Soufrière Hills a été interdit au public. Ces zones comprennent St George’s Hill, Soufriere Hills, South Soufriere Hills, Plymouth, Lee’s, Harris, Spanish Point, ainsi qu’une zone maritime jusqu’à un kilomètre de l’embouchure de Tar River. Toute personne surprise dans la zone interdite s’exposerait à des poursuites.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.