A SAVOIR

Météo cyclonique : un point sur les systèmes en évolution dans l’Atlantique

Météo cyclonique : un point sur les systèmes en évolution dans l’Atlantique

06 septembre 2019
A l’heure où l’ouragan Dorian est toujours actif le long des côtes est des Etats-Unis, d’autres systèmes sont en formation dans l’Atlantique. Nous sommes bien entrés au cœur du pic de cette saison cyclonique. Il faut toutefois raison garder et ne pas spéculer sur chacun de ces systèmes.

Nous nous réfèrerons au très sérieux Olivier Tisserant, qui, depuis la Martinique, réalise quotidiennement de fines analyses venant recouper les analyses des différents centres d’études météorologiques. Dans son dernier post publié hier, il fait part des trois systèmes récemment formés, La tempête Gabrielle, qui ne concerne pas l’Arc Antillais, étant formée bien au nord ; La perturbation n°1, pas encore Invest, qui s’est formée dans l’environnement de Dorian et devrait s’orienter très au nord-ouest, sans renforcement prévu. Enfin, la seconde perturbation qui est récemment sortie des côtes africaines.
Cette dernière fait s’enflammer les réseaux sociaux avec des scénarios catastrophiques. D’après Olivier Tisserant, les modèles météorologiques évoquent deux hypothèses contraires : soit un renforcement et une remontée très au nord-ouest de l’Arc Antillais (modèle ECMWF, Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme), soit la perturbation prend une trajectoire ouest-nord-ouest, avec une probabilité de toucher l’Arc antillais, mais sans renforcement particulier (modèle GFS, Modèle de prévision météorologique global du National Weather Service des États-Unis). Il est par ailleurs précisé que cette perturbation en formation sera influencée par la trajectoire de tous les autres systèmes, y-compris Dorian et Gabrielle.
En conclusion, il n’y a pour l’heure aucune inquiétude particulière à avoir, juste à rester vigilant, attentif et toujours prêt à toute éventualité. 
 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.